Projet de développement touristique de la rivière Richelieu: le maire de Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix se fait rassurant

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Projet de développement touristique de la rivière Richelieu: le maire de Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix se fait rassurant
Le maire de Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix, Claude Leroux. (Photo : Coup d'œil – Marc-André Couillard)

TOURISME – Une citoyenne s’inquiète de l’impact sur l’environnement du projet touristique qui doit voir le jour dans différentes municipalités riveraines du Haut-Richelieu, dont Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix, dès 2020. La lectrice remet en doute le fait ce que ce projet soit écoresponsable et elle craint que l’abattage d’arbres et l’aménagement d’un stationnement ne viennent perturber cet écosystème. Le maire de Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix, Claude Leroux, assure que tout sera fait dans les règles de l’art.

Ce projet vise à donner un accès au public à la rivière au public et à créer un pôle d’attraction touristique.

Les différentes municipalités participantes développeront chacune un produit touristique unique, que l’on pense à un parcours de vélos volants, qui permet de se déplacer dans les airs sur un fil de fer, à des jeux d’obstacle sur l’eau ou encore à la location de vélos électriques.

Les touristes pourront se déplacer d’une station à l’autre en bateau-taxi.

Quant à Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix, la municipalité offrira aux vacanciers la possibilité de se baigner dans une piscine aménagée à même la rivière. On pourra aussi y louer des embarcations.

Craintes

La citoyenne de Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix, qui a communiqué avec le journal, soulève quelques questions qui méritaient d’être posées.

Elle craint que ce projet nécessite l’abattage d’arbres en bordure de la rivière, de même que le déversement de gravier pour l’aménagement d’un sentier et d’une aire de stationnement. Elle rappelle que le terrain visé pour l’aménagement de ce projet est souvent inondé. Elle se demande aussi si la rivière devra être creusée pour permettre aux bateaux-taxis de se déplacer de circuler.

Rassurant

Questionné à ce sujet, le maire de Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix, Claude Leroux, insiste sur le fait que la réalisation de ce projet se fera en tout respect de l’environnement.

On fait tout ça avec le ministère de l’Environnement, dans les règles de l’art.

-Claude Leroux, maire de Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix

Le terrain visé par ce projet est situé entre la rivière et la 1re Rue, un peu au sud de la 79e Avenue. Il s’agit d’un terrain vacant de 4,5 arpents, que la municipalité loue à un propriétaire privé. Le bail, qui vient tout juste d’être signé, s’étend sur une période de 20 ans.

«On fait ça avec le ministère de l’Environnement, assure M. Leroux. Il y a un ingénieur qui travaille là-dessus.»

Arbres

Le terrain, qui longe la rivière sur une distance d’environ 300 mètres, est bordé d’arbres. M. Leroux convient que certains d’entre eux devront être abattus pour permettre d’accéder à la rivière.

«On va peut-être couper des arbres sur une largeur de 60 pieds pour faire un accès, sur les 1000 pieds de long que fait le terrain, précise-t-il. On va couper les arbres morts et ceux qui risquent de tomber, mais on veut garder beaucoup d’arbres pour faire de l’ombre.»

En ce qui concerne l’espace réservé au stationnement, M. Leroux indique qu’il serait couvert de gazon et non pas de gravier.

Ce dernier convient que le terrain est inondé au printemps, comme ailleurs le long de la rivière ou à Venise-en-Québec, dit-il. «Je suis venu en camion sur le terrain, jusqu’au bord de l’eau, au début juillet, et il n’y avait pas d’eau.»

Enfin, le maire assure que la rivière ne sera pas creusée, puisque le projet consiste en une piscine à même la rivière.

«On va installer une infrastructure flottante munie d’un garde-fou qui va permettre aux baigneurs d’entrer et de sortir de la rivière, dans sa partie plus creuse, précise M. Leroux. Il va aussi y avoir un sauveteur.»

Le lancement officiel de ce projet doit avoir lieu à la mi-août. Les travaux d’aménagement pourraient commencer dès cet automne, à Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Projet de développement touristique de la rivière Richelieu: le maire de Saint-Paul-de-l'Île-aux ... - Elettrico
3 années

[…] … vélos volants, qui permet de se déplacer dans les airs sur un fil de fer, à des jeux d'obstacle sur l'eau ou encore à la location de vélos électriques. Lire l’article […]