Projet de Saint-Cyprien: Deux députés de la région s’opposent aux éoliennes

Projet de Saint-Cyprien: Deux députés de la région s’opposent aux éoliennes
Les députés de Saint-Jean et de Sanguinet

Environnement – Le député de Saint-Jean, Dave Turcotte, et le député de Sanguinet, Alain Therrien, de même que la présidente du conseil exécutif du Parti Québécois (PQ) du comté de Huntingdon, Huguette Hébert, s’opposent à l’implantation d’éoliennes à Saint-Cyprien-de-Napierville.

Bien que la position du PQ soit favorable au développement de cette forme d’énergie, les trois membres du parti disent avoir pris la décision de s’opposer à ce projet après avoir entendu les maires et la population. Ils ont fait connaître leur opinion dans un communiqué de presse conjoint, publié le 26 juin.

«C’est un projet qui est très controversé dans la région, soutient Dave Turcotte, député de la circonscription de Saint-Jean. Plusieurs citoyens ont manifesté leur opposition face à l’érection de ce parc éolien. Oui, le Parti Québécois appuie l’éolien, qui est une énergie verte et propre, mais on doit également respecter le principe de l’acceptabilité sociale. Dans le cas qui nous préoccupe, l’opposition de la population est forte. Le gouvernement libéral doit tenir compte de ce principe. Environ 60% des électeurs de Saint-Cyprien ont signé une pétition contre ce projet, ce n’est pas rien.»

Même son de cloche du côté d’Alain Therrien, député de Sanguinet. «Les citoyens doivent être au cœur du développement économique de leur communauté. On doit prendre leurs intérêts à cœur et le gouvernement se doit d’être à l’écoute de ceux-ci. Il ne peut constamment faire la sourde oreille à leurs revendications, comme il l’a trop souvent fait ces derniers mois.

La présidente du conseil exécutif de la circonscription d’Huntingdon, Huguette Hébert, considère qu’il n’est pas acceptable de réaliser un tel projet en zone agricole. «Le promoteur va venir couler du béton et installer des éoliennes à un endroit où les terres cultivables sont les meilleures au Québec. Avec ce projet, ils vont détruire nos terres, nous ne pouvons tolérer cela. À qui profitera véritablement le déploiement de ce parc d’éoliennes? Ici, on produit ce que les Québécois mangent quotidiennement. Ce sont les jardins du Québec! Gardons les terres fertiles pour l’agriculture», insiste-t-elle.

Les deux députés s’engagent à suivre ce dossier et à faire des représentations auprès du gouvernement libéral.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires