Projet éolien à Saint-Cyprien: le promoteur veut améliorer la communication avec la communauté

Projet éolien à Saint-Cyprien: le promoteur veut améliorer la communication avec la communauté
Le promoteur du projet éolien prend acte des constats contenus dans le rapport du BAPE et s'engage à améliorer ses efforts de communication avec la communauté d'accueil du projet.

Réaction – Suite à la publication du rapport du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) le 13 octobre, le promoteur du projet, Énergies durables Kahnawake (EDK), s’engage à améliorer le dialogue avec la communauté.

Le promoteur rappelle que le rapport du BAPE fait le constat que le projet n’aurait pas une empreinte forte sur le milieu, sauf pour le paysage agricole ouvert à proximité des éoliennes et, dans certaines conditions, le climat sonore pour les résidences voisines du projet.

«À cet égard, EDK est confiante que les mesures de suivi et de gestion envisagées pour le parc éolien seront plus qu’adéquates pour conserver le climat sonore à des niveaux acceptables», peut-on lire dans son communiqué.

EDK dit avoir apporté des améliorations à son projet en termes de suivis et de mesures d’atténuation, à la suite des audiences publiques et après avoir pris connaissance des mémoires déposés. Ces mesures pourront être mises en œuvre advenant l’autorisation du projet par le gouvernement, assure-t-on. Le promoteur affirme avoir présenté ces éléments au ministère de l’Environnement et à la Commission de la protection du territoire agricole.

Acceptabilité sociale

Le promoteur souligne que le rapport du BAPE fait état de l’importance de l’acceptabilité sociale du projet et de l’adhésion de la communauté d’accueil comme condition à remplir avant son autorisation. À cet égard, le promoteur reconnait certaines lacunes. «EDK est consciente que les démarches de communication et de consultation menées à ce jour se sont avérées peu fructueuses en termes de possibilités d’échanges avec la communauté.»

Le promoteur s’engage à améliorer ses efforts de communication et demande l’intervention d’un organisme régional neutre et reconnu afin d’améliorer le processus de consultation et d’information.

«Nous recevons avec intérêt le rapport du BAPE, a déclaré le Grand Chef Joseph Tokwiro Norton. Il présente le projet de façon claire et pondérée. Le Conseil Mohawk de Kahnawà:ke demeure pleinement impliqué dans le projet et ses démarches, ainsi, nous utiliserons le rapport afin de réaliser un meilleur travail en nous engageant avec nos partenaires potentiels, les résidents de la région de Saint-Cyprien-de-Napierville.»

EDK dit  poursuivre son travail d’amélioration de son projet et invite les citoyens visiter son bureau situé à Saint-Cyprien-de-Napierville.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires