Que faire des cendres?

Que faire des cendres?
Au Québec

Crémation – Au Québec, aucune loi n’encadre la façon de disposer des cendres d’une personne décédée, laissant la famille libre de pouvoir en disposer comme elle le souhaite.

«Vous pouvez disposer des cendres comme vous le voulez, pourvu que ce soit moral», conseille Steve Finnegan, qui rappelait qu’une urne funéraire contenant des cendres a été retrouvée dans les poubelles à Châteauguay, l’été dernier. Étonnamment, une dizaine d’urnes contenant les cendres de défunts sont conservées par M. Finnegan, dont une depuis 1988, parce qu’elles n’ont jamais été réclamées par les familles après la crémation.

Il faut être prudent lorsque l’on conserve une urne à la maison, surtout lors de la vente de l’immeuble. Saviez-vous que les cendres d’un défunt constituent un vice caché au sens de la loi? «À Beloeil, un nouvel acheteur d’une maison s’est creusé une piscine et a retrouvé une urne qui avait été enterrée dans la cour. Après cette découverte, les gens ne voulaient plus habiter cette maison et le vendeur a été contraint de racheter la maison», se souvient M. Finnegan

En 2012, Yves Bolduc, qui était alors ministre de la Santé, avait déposé un projet de loi qui modifiait la législation dans le domaine funéraire. Ce projet de loi, qui prévoyait que les cendres ne pourraient plus être divisées en plusieurs contenants ni être dispersées à un endroit qui ne respecterait pas la dignité de la personne décédée, n’a pas été adopté.

À lire aussi:Propriétaire de la maison Serre et Finnegan: Il rêve de ce métier depuis qu’il a cinq ans!, Les rites funéraires influencés par les baby-boomers et Sur la route des cimetières au Québec.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires