Résidence pour aînés à Hemmingford:«Les maires de la MRC savaient», affirme Paul Viau

Résidence pour aînés à Hemmingford:«Les maires de la MRC savaient», affirme Paul Viau
Paul Viau assure que les maires connaissent l'existence du projet depuis 2011

Débat – Le préfet de la MRC des Jardins-de-Napierville, Paul Viau, se défend d’avoir favorisé la Commission de développement économique de Kahnawake dans la construction d’une résidence pour aînés à Hemmingford.

Il répond ainsi à Lise Trottier, mairesse de Saint-Jacques-le-Mineur, et Joane Mc Dermott, porte-parole du groupe Le Vent Tourne, qui ont récemment commenté le projet dans les pages du Coup d’œil.

Dans une entrevue a accordée au Coup d’œil, M. Viau, qui est aussi maire du canton de Hemmingford, insiste sur le fait que les maires de la MRC connaissent l’existence de son projet depuis 2011.

Pour appuyer ses dires, le préfet nous a fait parvenir une résolution qui a été votée à l’unanimité par les membres du conseil de la MRC. Le village de Hemmingford sollicitait à la MRC une demande d’appui dans ses démarches auprès du ministre de la Santé, Yves Bolduc, pour le développement du projet de résidence pour aînés.

Mme Trottier n’a pas assisté à cette réunion du conseil. C’est plutôt Nathalie Boucher qui y participait à titre de mairesse suppléante.

Pas de conflit

Si M. Viau assure que les maires connaissent l’existence de ce projet depuis 2011, il admet que l’identité du promoteur actuel n’était alors pas connue. À cette époque, Hemmingford était toujours à la recherche d’un partenaire financier. Il s’agit aujourd’hui de la Commission de développement économique de Kahnawake, dont Énergies durables Kahnawake, le promoteur du projet éolien à Saint-Cyprien, est une filiale.

«Vous négociez avec le promoteur contre qui tout le monde se bat, lançait Mme Trottier à M. Viau dans une lettre qu’elle a fait parvenir au Coup d’œil et dont des extraits ont été publiés cet été. Vous avez l’obligation de gérer pour les 27 000 citoyens de la MRC.»

M. Viau affirme ne pas être en conflit d’intérêts. «La communauté de Hemmingford n’est pas pour ou contre les éoliennes, dit-il. On recherche un promoteur pour notre projet. Dans le moment, on travaille avec eux autres.»

M. Viau soutient que le promoteur n’a jamais fait de lien entre le projet de résidence pour aînés à Hemmingford et les éoliennes. «Selon leur étude de faisabilité, le projet de résidence pour aînés est autosuffisant», assure-t-il.

M. Viau rappelle que les décisions qui sont prises à la MRC ne sont pas les siennes, mais bien celles d’une majorité de maires qui y siègent puisqu’elles sont toutes soumises au vote et doivent être adoptées à majorité.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires