Révolution Sports: des produits uniques au monde conçus à Clarenceville

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Révolution Sports: des produits uniques au monde conçus à Clarenceville
Parti de rien, Alexandre Dupont (à droite) dirige aujourd'hui son entreprise, Révolution Sports, avec son frère, Sébastien (à gauche), et sa conjointe Ilana (absente de la photo). Ses produits haut de gamme, faits sur mesure, sont en demande par des athlètes d'élite partout sur la planète. (Photo : Coup d'oeil - Marc-André Couillard)

PORTRAIT – Alexandre Dupont ne se contente pas de remporter des médailles sur la scène internationale, dans sa discipline qu’est la course en fauteuil roulant. L’athlète a aussi fondé son entreprise, Révolution Sports, basée chez lui, à Saint-Georgoes-de-Clarenceville. Avec son frère, Sébastien, et sa conjointe, Ilana, ils conçoivent des articles sportifs spécialisés qui sont convoités par des athlètes d’élite partout dans le monde. Ils dessinent et fabriquent aussi des objets usuels sur mesure, comme des tables ou des supports à bagages.

Un ancien garage situé derrière la résidence familiale a été converti en atelier. C’est là que tout le génie créatif des Dupont s’exprime.

Fraiseuse, plieuse, soudeuse, imprimantes 3D, l’endroit est rempli de machines de toutes sortes. Ils travaillent le métal et les matériaux composites pour en faire des articles de grande qualité.

Ils fabriquent notamment des rouleaux d’entraînement, sur lesquels on fixe le fauteuil roulant, pour permettre aux coureurs de faire du surplace.

«J’en ai vendu une vingtaine cet automne, en Australie, en Corée, en Russie, au Japon, partout au Canada, aux États-Unis et en Angleterre, précise Alexandre Dupont. La compagnie Toyota m’a commandé un rouleau spécial pour faire des tests avec les athlètes qu’elle commandite.»

Ils dessinent et fabriquent aussi des étuis rigides sur mesure pour transporter des fauteuils de course, entre autres.

«Je suis le seul au monde à faire ça, lance M. Dupont. Je viens d’en faire un pour un lieutenant de l’armée américaine qui a perdu ses deux jambes à la guerre. Il fait du sit ski [sorte de siège sous lequel les skis sont fixés, NDLR] et il voulait un étui pour le transporter.»

L’entreprise BMW lui a aussi commandé des étuis pour le transport de fauteuils de course entièrement faits de carbone, qu’elle a développés à grands frais.

Innovation

Alexandre Dupont possède un talent certain pour l’innovation. À force de travail et de patience, il a mis au point des produits uniques au monde, comme sa version du Dahü, un siège sous lequel deux roues sont fixées, qui est poussé à l’arrière par une personne et tiré à l’avant par une autre.

Cet appareil permet aux personnes handicapées de se promener en forêt, chose qui leur serait impossible si elles se déplaçaient en fauteuil roulant.

M. Dupont a façonné un moule à l’aide de son imprimante 3D, ce qui lui a permis de créer des roues dont les rayons sont circulaires. Cela agit comme une suspension, ce qui apporte plus de confort pour son passager. Son modèle est entièrement ajustable, tant pour la personne assise, que pour la personne qui tire et celle qui pousse. De plus, son appareil est articulé, ce qui permet de le transporter dans le coffre d’une voiture.

Le Dahü que les frères Dupont ont conçu est unique en son genre.

Il cite aussi l’exemple des gants de course qu’il a inventés. Il a investi plus d’une centaine d’heures pour façonner le modèle parfait. Le gant est ensuite fabriqué à l’aide d’une imprimante en 3D. C’est avec ces gants qu’il a remporté l’or à l’épreuve du 1500 m, aux Jeux du Commonwealth, en avril 2018, en Australie. Il a ainsi devancé le favori de la compétition et de la foule, le champion australien Kurt Fearnley, multiple médaillé olympique.

«C’était sa dernière course en carrière et c’était devant son public, raconte M. Dupont. Je ne l’avais jamais battu avant. Le mieux que j’ai fait, c’était une troisième place, en 2014, mais j’étais loin derrière lui. Sur les photos prises au fil d’arrivée, on voit très bien mes gants. Ça m’a fait une bonne publicité. Ma femme a aussi fait deux records canadiens avec mes gants, l’été passé.»

Alexandre Dupont a remporté l’épreuve du 1500 m lors des Jeux du Commonwealth, en 2018. On le voit au fil d’arrivée, portant les gants qu’il a inventés pour la première fois en compétition.

Contrairement à ce que son nom suggère, Révolution Sports ne fait pas que des articles de sports. Un client leur a demandé de lui concevoir un support à bagages sur mesure pour son véhicule Polaris Slingshot, sorte de motocyclette à trois roues.

On aperçoit les rouleaux d’entraînement, conçus par Alexandre Dupont, qui se trouvent dans le plus important centre d’entraînement de course en fauteuil roulant au monde, dans l’Illinois.

Modèle d’affaires

Le succès de son entreprise, M. Dupont le doit à la minutie et au perfectionnisme de son équipe.

«Notre force, c’est vraiment les projets spéciaux et on fait très attention aux détails, explique M. Dupont. Je suis un athlète moi-même. Je connais leurs besoins et il n’y a pas un athlète plus difficile que moi dans le monde! Mes produits, je les teste et je les utilise. Si j’en vends autant, c’est parce que je fais les meilleurs.»

Le plus gros centre d’entraînement de course en fauteuil roulant au monde est en Illinois. La quarantaine d’athlètes qui s’y entraînent se pratiquent tous sur mes rouleaux.

Alexandre Dupont, fondateur de l’entreprise Révolution Sports

Le choix qu’ils ont fait de travailler dans un atelier modeste leur permet d’offrir des prix concurrentiels. De plus, les nombreux voyages que les Dupont font dans le cadre de leurs compétitions sportives leur permettent de se faire connaître partout sur la planète. Lorsqu’ils ont commencé, en 2012, leur chiffre d’affaires était d’au plus 30 000 $. Six ans plus tard, leurs ventes atteignent plus de 200 000 $.

«Notre modèle d’affaires, c’est une shop à côté de la maison, mon frère qui travaille à temps plein, moi, et Ilana, explique M. Dupont. Je voyage tout le temps et j’ai des amis partout. Si je suis en Australie et il y a deux ou trois personnes dans le groupe qui savent que je fais de bons produits, ça se parle.»

L’imprimante 3D fabrique les gants inventés par Alexandre Dupont en 20 heures.

Débrouillardise

Leur ingéniosité ne s’exprime pas seulement dans les solutions qu’ils trouvent pour leurs clients. À titre d’exemple, les frères Dupont ont conçu eux-mêmes le four qui leur permet de cuire la peinture sur les objets qu’ils fabriquent. Il s’agit d’un énorme caisson métallique dans lequel ils ont installé huit éléments chauffants que l’on retrouve normalement à l’intérieur du four d’une cuisinière conventionnelle.

«Ça nous donne 24 000 watts !», lance M. Dupont.

C’est aussi le sens de la débrouillardise du trio d’entrepreneurs qui leur permet d’offrir des produits faits sur mesure, à prix compétitifs.

«Je suis parti avec une paire de pinces et pas un sou, illustre l’athlète. Je faisais un dollar et j’en dépensais deux, la tête baissée et on fonce! J’ai commencé avec une vieille machine que je suis allée chercher à Granby. Je ne savais même pas où était le bouton On. Le monde normal aurait payé pour ne pas l’avoir.»

En montrant une de ses machines, une plieuse à métal, M. Dupont explique qu’il l’a payée 4000 $, usagée, alors qu’à l’état neuf, elle vaudrait 150 000 $.

«Elle pèse trois tonnes, dit-il. J’ai fait un aller-retour à Toronto pour aller la chercher. Je l’ai embarquée tout seul dans ma remorque avec un cric et un chariot que je m’étais fait. Ça m’a pris 24 heures! Toutes les machines ont une histoire comme ça, ici.»

Alexandre Dupont dans l’atelier de son entreprise Révolution Sports, située à Saint-Georges-de-Clarenceville.

Sport

Entre les 70 heures de travail qu’ils consacrent chaque semaine à leur entreprise, Alexandre et Ilana trouvent le temps de s’entraîner une quinzaine d’heures en vue des compétitions auxquelles ils participent.

Lors de notre passage, Ilana était en Australie, pour courser. Cet automne, ils seront à Dubaï, pour prendre part au Championnat du monde avec pour objectif de participer aux Jeux paralympiques de Tokyo, en 2020.

Pour toute demande d’information au sujet de l’entreprise Révolution Sports, il est possible de joindre M. Dupont à l’adresse info@revolutionsports.ca ou au 450 294-2705. Il est aussi possible de visiter leur site Internet à l’adresse www.revolutionsports.ca.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Helene dube
Helene dube
4 années

C est magnifique de lire tout ca …vous parler de débrouillardise et c est peu dire ..beaucoup de rigueur et de détermination font de vous des champions …un million de bravo pour votre compagnie très avangardiste et totalement innovateur 👍