Robert Sauvé, confiant d’être élu          

Par Steve Sauve
Robert Sauvé, confiant d’être élu          
Après 24 ans en politique municipale

Politique – C’est en présence d’une centaine de militants que le candidat du Parti libéral du Canada, dans la circonscription de Salaberry-Suroît, Robert Sauvé, a procédé à l’ouverture de son local électoral situé au 58 rue Alexandre à Salaberry-de-Valleyfield.

D’entrée de jeu, celui dont le parti promet des investissements de 125 milliards sur 10 ans en infrastructures se décrit comme un candidat de terrain.

«J’ai été en politique municipale pendant 24 ans et j’ai toujours la passion. Cela fait 1 an que je rencontre les gens de la région et notre plateforme peut réellement faire une différence. J’aime aller au-devant des électeurs et je veux travailler pour eux», explique celui qui met la création d’emplois comme étant l’enjeu principal dans Salaberry-Suroît.

Pour Robert Sauvé, l’élection du 19 octobre offre seulement deux choix possibles aux Canadiens. «Les gens doivent choisir entre des emplois et la croissance ou des coupures et l’austérité. Dans les nombreux échanges que j’ai eus avec la population, les gens disent tous avoir de la difficulté à rejoindre les deux bouts. Plusieurs travailleurs pigent dans leurs économies parce qu’ils ne travaillent pas présentement. Il faut mettre fin à l’ère Harper et c’est un gouvernement libéral de Justin Trudeau qui saura aider les gens.»

Un des sujets de prédilection dans la présente campagne électorale est l’avenir de Poste Canada. Le candidat libéral n’hésite pas pour assurer la pérennité des facteurs marcheurs. 

«Je ne m’imagine pas comment cela peut être différent. Dans les grandes villes, on parle pratiquement d’un service essentiel. C’est la même chose pour les coupures à Radio-Canada. Cela finira par mettre l’histoire du pays en danger et ce n’est pas ce qu’un gouvernement dirigé par le Parti libéral compte appliquer.»

Finalement, le nombre grandissant de militants pour le Parti libéral du Canada dans la région donne espoir à Robert Sauvé. «Nous arrivons à 1000 membres et ça continue. Cela regarde très bien. Je suis très confiant. J’invite les gens à comparer notre plateforme et celles des autres partis. Ils seront convaincus rapidement que le seul parti qui aidera réellement la classe moyenne et qui sortira le pays de la récession c’est nous. Pendant que Harper fait des promesses et que Mulcair change son discours en fonction de la province où il est, nous, nous sommes en mesure de faire réellement la différence», conclut Robert Sauvé.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires