Saint-Rémi peut commencer les travaux au puits 13

Saint-Rémi peut commencer les travaux au puits 13
Des coliformes dans l’eau du puits no13 sont à l’origine de l’avis d’ébullition émis en février 2015.

EAU. La Ville de Saint-Rémi a obtenu l’autorisation du ministère de l’Environnement pour commencer les travaux d’installation d’équipements servant au traitement de l’eau. Cela permettra de lever l’avis d’ébullition en vigueur depuis février.

L’administration municipale était en attente d’une réponse du ministère depuis le dépôt de la demande d’autorisation en octobre.

La première phase des travaux débutera au début du mois de janvier.

«Nous avions déjà octroyé un contrat le 30 novembre, mais étant dans la période des Fêtes, nous devons attendre en début d’année 2016», indique la mairesse Sylvie Gagnon-Breton.

Une deuxième phase de travaux sera entreprise par la suite. Un appel d’offres sera lancé au courant de la semaine du 21 décembre pour l’achat, l’installation et le raccordement de pièces d’équipement au tuyau installé lors de la première phase. Cette seconde étape durera huit semaines.

«Ces équipements auront pour fonction de traiter l’eau du puits 13 et, par le fait même, de lever l’avis d’ébullition d’une minute», mentionne Mme Gagnon-Breton. 

Le coût du projet s’élèvera entre 700 000$ et 1 M$. La Ville de Saint-Rémi financera les travaux grâce au programme gouvernemental de la taxe sur l’essence et la contribution du Québec.

L’évolution de l’état de l’eau potable est mise à jour sur le site web de la Ville ainsi que sur l’enseigne numérique à l’intersection de la route 221 et de la rue Notre-Dame.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires