Sainte-Clotilde: le centre de la petite enfance entièrement rénové

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Sainte-Clotilde: le centre de la petite enfance entièrement rénové
Tous les locaux du CPE Jardin fleuri à Sainte-Clotilde ont été repeints et le mobilier a été remplacé pour être ajusté à la taille des enfants. (Photo : Coup d'œil – Marc-André Couillard)

ACTUALITÉ – Le centre de la petite enfance (CPE) du Jardin fleuri, à Sainte-Clotilde, vient tout juste de rénover et de réaménager ses locaux, dans le but d’être mieux adapté aux besoins des enfants qui le fréquentent.

Des travaux d’une valeur de 30 000 $, puisés à même le budget du CPE, ont été réalisés au cours des derniers mois.

«Je tiens à remercier toute l’équipe d’éducatrices de Sainte-Clotilde. Sans votre participation et votre patience, ce projet n’aurait pas pu voir le jour», déclare Mélanie Lefrançois, directrice générale par intérim du CPE du Jardin fleuri, qui compte quatre établissements situés à Sainte-Clotilde, Saint-Michel, Saint-Rémi et Saint-Édouard.

Travaux

Les couleurs criardes des murs ont fait place à des teintes plus sobres et apaisantes. Des appliqués, reflétant les valeurs de l’organisation, ont été apposés sur les murs, pour ajouter des touches de couleur.

Le jeu libre a toujours fait partie du programme éducatif, mais depuis les rénovations, les enfants peuvent l’expérimenter encore plus qu’avant.

Mélanie Lefrançois, directrice générale par intérim du CPE du Jardin fleuri

«Sur les appliqués, vous pouvez voir des enfants qui s’entraident, qui jouent malgré la pluie, qui font des activités physiques ou qui lisent un livre, explique Mme Lefrançois.  Aussi, nous avons voulu intégrer la diversité et l’unicité des gens qui fréquentent le CPE en mettant en scène des enfants avec diverses caractéristiques, couleur de peau, de cheveux, sexe des enfants, etc.»

Mélanie Lefrançois, directrice générale par intérim du CPE du Jardin fleuri.

Mobilier

Le mobilier a aussi été remplacé. Des chaises plus basses permettent aux enfants d’être mieux assis. «Avant, les pieds des enfants ne touchaient pas par terre, explique Mme Lefrançois. Ils bougeaient beaucoup et la concentration n’était pas là. Ce n’était pas idéal.»

Les tablettes en hauteur sur lesquelles les jouets étaient rangés ont été remplacées par du mobilier au sol. Cela permet aux enfants d’avoir accès directement au matériel et favorise le jeu libre.

«Par le passé, les enfants devaient demander les bacs de jouets aux éducatrices, indique Mme Lefrançois. Cela limitait grandement leur autonomie.  Maintenant, les jouets sont mis à la disposition des enfants, ce qui leur permet de choisir avec quoi ils veulent jouer. Cette nouvelle façon de faire leur permet d’augmenter leur créativité en les laissant mélanger le matériel. Le jeu libre signifie dans ce contexte que l’enfant est libre de choisir le jeu et de le mener à sa façon.»

Finalement, des bibliothèques ont été installées dans le coin lecture et des tableaux permettent l’affichage des œuvres des enfants. De cette façon, les murs sont épurés et il y a moins de stimuli, ce qui rend les enfants plus calmes et disposés à la découverte.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires