Sainte-Clotilde: un incendie détruit une maison

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Sainte-Clotilde: un incendie détruit une maison
Une cinquantaine de pompiers ont participé à l'opération. (Photo : gracieuseté – Jérémy Charneau)

ACTUALITÉ – Un incendie a causé de lourds dommages à une résidence située sur le 2e Rang, à Sainte-Clotilde, le 4 août. Une famille comptant quatre enfants, dont un poupon, se retrouve sans logis. Par chance, personne n’a été blessé.  

Les services d’urgence ont reçu un appel vers 17 h 50. Une cinquantaine de pompiers et d’officiers supérieurs de plusieurs municipalités environnantes ont participé à l’opération, soit Sainte-Clotilde, mais aussi Saint-Jacques-le-Mineur, Saint-Michel, Saint-Rémi, Napierville, Beauharnois et Saint-Urbain-Premier.

«Il faisait très chaud. Ça prenait beaucoup de personnel pour se relayer», indique Danny Brais, chef aux opérations du service de sécurité incendie de Sainte-Clotilde.

Les occupants étaient à l’intérieur de la maison lorsque le feu s’est déclaré, soutient Stéphane Chenail, directeur du service des incendies de Sainte-Clotilde.

Fort heureusement, personne n’a été blessé. Les résidents sont sortis à temps et aucun pompier n’a été blessé lors de leur intervention.

Le feu aurait pris naissance à l’extérieur, avant de se propager à l’intérieur de la maison.

Cause

Une enquête est en cours pour déterminer les causes de l’incendie. Tout porte à croire que le brasier aurait pris naissance à l’extérieur, avant de se propager au rez-de-chaussée, puis au deuxième étage de la maison, indique M. Chenail.

Dons

Toute la communauté se mobilise pour venir en aide à cette famille. Des dons de vêtements pour enfants et de jouets, ainsi que des articles de maisons sont déjà amassés par des particuliers, via les réseaux sociaux.

Il est aussi possible de déposer des dons à la Coopérative de santé Hemmingford et région, où l’occupante de la maison incendiée, Mylène Leclerc, offre ses services de physiothérapie. La Coop est située au 476, rue Frontière, à Hemmingford.

Une campagne de sociofinancement a aussi été lancée, à peine quelques heures après le sinistre, par une amie de la famille. Les personnes qui veulent verser un don n’ont qu’à se rendre sur le site Internet www.gofundme.com. L’objectif est d’amasser 35 000 $.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires