Salle communautaire à Saint-Michel: le maire se fait adresser des reproches

Salle communautaire à Saint-Michel: le maire se fait adresser des reproches
Sylvain Cuillerier (à gauche)

Politique municipale – Une pétition réclamant l’arrêt du projet de rénovation de la salle communautaire a été déposée par des citoyens de Saint-Michel lors de la dernière séance du conseil, le 3 février. On reproche au maire Jean-Guy Hamelin de ne pas avoir informé la population.

Sylvain Cuillerier, un citoyen de Saint-Michel, a lu une déclaration aux élus avant de déposer une pétition contenant plus d’une centaine de signatures. Celle-ci demande l’arrêt du projet et la tenue d’une séance d’information et de consultation.

Les signataires exigent aussi que le projet soit soumis à une demande d’approbation référendaire.

Les citoyens étaient nombreux à s’être déplacés pour signifier leur réticence quant à la pertinence d’investir 1,5 M$ dans ce projet. On reproche au maire de ne pas avoir publié l’information dans le bulletin municipal et de mettre ainsi les citoyens devant un fait accompli.

«On vous reproche de ne pas avoir été transparent, soutient Patrick Phaneuf, en s’adressant au maire. Vous n’avez pas publié l’avis public dans le bulletin municipal. Vous créez un précédent. Quand il y a du gros argent, vous ne le publiez pas! Vous avez fait ce qui est requis par la loi, mais dans d’autres projets, vous êtes allés au-delà.»

Le maire soutient avoir agi en toute légalité, ce que les citoyens ne contestent pas. «Il n’y a pas de cachette. On savait que la salle communautaire devait être rénovée, explique M. Hamelin. Les plans et devis et le règlement d’emprunt ont toujours été à toutes les séances du conseil. Chaque fois qu’on fait quelque chose, on se tourne vers une personne-ressource pour s’assurer qu’on suit la procédure provinciale imposée par le ministère des Affaires municipales.»

Pétition

Les citoyens qui ont signé la pétition réclament des élus qu’ils adoptent une résolution pour définir les endroits où les avis publics devront paraître. Ils exigent que tous les projets nécessitant un appel d’offres apparaissent à la fois dans le bulletin municipal et sur le site Internet de la municipalité.

Le Coup d’oeil a tenté de joindre le maire pour connaître ses intentions quant aux demandes des citoyens, mais celui-ci était en vacances. «Nous avons un caucus le 24 février, explique le conseiller municipal Sylvain Lemieux. Selon moi, ça va faire partie de l’ordre du jour. C’est sûr qu’on va en discuter.»

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires