Trois aventurières relèveront le défi Rose Trip Sénégal

Par Amélie Lamontagne
Trois aventurières relèveront le défi Rose Trip Sénégal
Josée Marsan, de Saint-Jean-sur-Richelieu, Karine Bellavance, de Saint-Blaise-sur-Richelieu, et Véronique Jodoin, de Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix, se préparent en vue du Rose Trip Sénégal.  (Photo : gracieuseté)

Voyage. Le printemps prochain, Véronique Jodoin, Karine Bellavance et Josée Marsan, alias Les Sénéquoises, relèveront le défi du Rose Trip Sénégal. Ce trek d’orientation prendra place pour une deuxième édition dans le désert de Lompoul, du 30 mars au 7 avril. À quelques mois du départ, ces trois femmes de la région du Haut-Richelieu se préparent à vivre l’aventure d’une vie. 

Lors de la première édition du Rose Trip Sénégal, la Johannaise Lisanne Boulette s’était hissée avec son équipe sur la première marche du podium. Voyant passer cette histoire dans son fil d’actualité Facebook, Véronique Jodoin décide de participer à la prochaine édition. 

Elle lance un appel à ses amis Facebook. Karine Bellavance ainsi qu’une seconde coéquipière lèvent la main. Cette dernière s’est récemment désistée et c’est Josée Marsan qui prendra sa place. 

Rose Trip

Le Rose Trip a été lancé au Maroc en 2018 et au Sénégal en 2022. Chaque année, des trios de femmes doivent s’orienter dans le désert en n’ayant accès qu’à une carte, une boussole et un rapporteur topographique. 

De bonnes chaussures sont de mise, car chacune des trois étapes compte entre 12 et 17 kilomètres. Un compteur de distance suit les déplacements de chaque trio afin d’établir lequel atteindra la balise de l’étape en parcourant le moins de kilomètres.  

Cet événement intègre également un volet solidaire. Dans le cadre du Rose Trip Sénégal, la compétition s’implique particulièrement auprès des causes du cancer du sein (Ruban Rose) et de la scolarisation de jeunes sénégalais (Cap Éco Solidaire). Cette dernière cause interpelle particulièrement Josée Marsan qui est enseignante à l’école Bruno-Choquette. 

Première expérience

Les Sénéquoises ont déjà commencé à s’initier à la lecture de cartes et de la boussole. Le véritable entrainement commencera en janvier. Malgré leur grande confiance, quelques appréhensions persistent. Karine Bellavance anticipe les ampoules, mais redoute surtout de ne pas écouter son corps. De son côté, Véronique Jodoin craint pour son sommeil. En plus de dormir dans un bivouac, elle redoute le temps consacré au déplacement en avion jusqu’à la destination finale. Le trio doit s’envoler le 28 mars et atteindre le Sénégal après une escale. 

Pour sa part, Josée Marsan anticipe que son arthrite au genou lui donne du fil à retordre. Elle reste toutefois confiante envers les résultats du traitement par injection prévu juste avant le départ ainsi que le recours à diverses mesures d’atténuation de la douleur. « On va t’embarquer sur notre dos s’il le faut », lance Véronique Jodoin.

Financement

Les quarantenaires ont lancé leurs premières activités de collecte de fonds en avril dernier. Elles s’y prennent d’avance, car un montant substantiel doit être déboursé pour participer à l’événement. L’inscription à elle seule dépasse les 10 000 $. C’est sans compter l’équipement de trek et les billets d’avion. 

Plusieurs de leurs activités de financement ont eu un franc succès. Une cinquantaine de personnes ont participé au tournoi de pêche tenu à Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix. Près d’une centaine de personnes étaient présentes lors de la course de cinq kilomètres à Saint-Blaise-sur-Richelieu. « Avoir su, on l’aurait fait plus tôt pour pouvoir en faire un deuxième, souligne Karine Bellavance. On a fini ça chez Terre à Boire avec un gros méchoui. Le monde était vraiment content. »     

Faire un don

Les trekkeuses se donnent jusqu’au mois de janvier pour amasser le plus de fonds possible. Elles seront notamment au Salon de Noël de Saint-Blaise-sur-Richelieu et au Marché de Noël de l’école Alberte-Melançon à Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix. 

Le trio remercie les personnes et les entreprises qui leur ont déjà apporté leur soutien et accepte toujours les dons en argent et en matériel, comme l’équipement de trek, ou encore les cannettes vides. Pour faire un don, on communique avec Karine Bellavance à l’adresse courriel karine_bellavance@hotmail.com, ou avec la page Facebook Les Sénéquoises Karine, Josée & Véronique.  

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires