Trois candidats briguent la mairie à Saint-Georges-de-Clarenceville

Le maire sortant, Louis Hak, affronte Renée Rouleau et Thérèse Lacombe, qui convoitent elles aussi la mairie de la municipalité.

M. Hak demande un deuxième mandat afin de terminer les projets qui sont en cours.

Maire sortant

S’il est élu, M. Hak entend maintenir le taux de taxe à un bas niveau.  Il soutient que les citoyens de Clarenceville paient moins de taxes en 2013 qu’en 2009 et il veut que cette tendance se maintienne. 

Il compte réaliser différents projets qu’il veut financer à partir de subventions du gouvernement.  Il cite l’exemple du programme TECQ, pour l’économie d’énergie, grâce auquel les fenêtres et les portes de quatre édifices municipaux ont été remplacées.  Il souligne aussi que la municipalité a acquis un terrain pour y construire le parc Bergevin, grâce au Pacte rural.

Il veut s’attaquer au problème de l’eau potable.  «Il y a une grosse lacune pour l’eau.  Nous avons connu une certaine sécheresse locale cette année, explique M. Hak.  On a eu une approbation par le gouvernement qui reconnait qu’il y a un problème.  Il est ouvert à notre demande, pour amener de l’eau filtrée dans le village.»

M. Hak souhaite rénover et agrandir la salle communautaire, qui selon lui, nécessite des réparations majeures.  Il s’agit d’un projet de 1,2 million de dollars.

Candidate

Renée Rouleau est urbaniste et elle vient de compléter une maîtrise en administration publique.  Si elle est élue, elle s’engage à mettre sur pied un plan de développement après avoir consulté la population pour connaître qu’ont les citoyens de l’avenir de la municipalité.  «J’ai une approche bien différente de celle de M. Hak.  Ce sera une structure de bas en haut.  On informe les citoyens, on les consulte et ceux qui veulent participer vont être soutenus», explique Mme Rouleau.

À court terme, elle souhaite mettre en place des comités de citoyens, qui pourront participer à l’élaboration des orientations dans plusieurs dossiers.  Elle veut notamment travailler à améliorer la santé du Lac Champlain.  Elle s’engage également à mieux entretenir le réseau routier et à munir la municipalité d’un service d’Internet haute vitesse efficace. «Les citoyens sont super importants parce que ce sont eux qui font la différence.  Je veux donner le pouvoir aux citoyens de changer les choses», soutient Mme Rouleau.

Si elle est élue, Mme Rouleau ne prévoit pas augmenter les taxes.  «On va aller voir les subventions qui existent.  Je ne fais pas des projets extraordinaires ou coûteux.  Ça demande du temps.»  Elle compte notamment sur le projet de condominiums qui seront construits à Clarenceville, pour renflouer les coffres de la municipalité.

Mme Rouleau veut s’attaquer au problème des infrastructures pour l’eau et elle souhaite soutenir un système d’autobus pour transporter les gens qui veulent faire du magasinage à Saint-Jean.

Elle veut aussi former un comité d’embellissement de la municipalité.  «Les gens connaissent Clarenceville pour le Bar Chez Diane.  J’ai rencontré des jeunes qui ne veulent pas s’y installer parce qu’ils ne sont pas fiers.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires