Un défilé de mode au profit de l’église de Saint-Rémi

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Un défilé de mode au profit de l’église de Saint-Rémi
L'église de Saint-Rémi a été construite entre 1836 et 1840. (Photo : : Coup d'oeil - Archives)

Patrimoine. La fabrique Saint-Rémi organise un événement-bénéfice qui prendra la forme d’un défilé de mode, le 20 mai, à 19 h 30, à l’église Saint-Rémi. Toutes les sommes amassées serviront à financer la rénovation de l’église. 

Le défilé de mode est organisé par la boutique Lingerie Boyer, située à Saint-Rémi. Les participantes pourront voir des vêtements pour les femmes de tous âges. Tout ce qui sera en démonstration est vendu à la boutique. Il y aura notamment des vêtements griffés de marque Joseph Ribkoff, Charlie, Elissia, Frank Lyman et Tricotto, entre autres.

« Il y en aura pour tous les goûts et tous les prix, explique la présidente de la fabrique, Raymonde Potvin. Il y aura des vêtements tant pour taille petite que pour taille régulière et taille plus. »

Billets

Les billets pour participer à cet événement sont en vente au presbytère de Saint-Rémi, à la bibliothèque municipale, chez Lingerie Boyer (située au 72, rue Saint-André) ou auprès de Judith Sainte-Marie, au 514 898-2119 et de Raymonde Potvin, au 514 893-9686. Des billets seront aussi vendus à la porte, le soir de l’événement. 

« C’est 100 % de l’argent amassé qui sera remis pour la collecte de fonds, assure Mme Potvin. Nous avons déjà 200 billets de vendus. »

Plusieurs prix de présence seront offerts. De plus, les participantes au défilé pourront bénéficier d’un rabais de 10 % chez Lingerie Boyer, tout au long de la semaine suivant le défilé.

Rénovation

Cet événement-bénéfice s’inscrit dans le cadre de la campagne La grande corvée des bâtisseurs, qui visait à amasser les quelque 800 000 $ nécessaires pour financer les travaux de rénovation qui doivent être exécutés. 

En raison de la pandémie et de ses effets sur l’économie, la valeur de ces mêmes travaux est maintenant estimée à 1,2 M$, souligne Mme Potvin. 

Depuis le lancement de cette campagne de financement, à l’automne 2021, près de 200 000 $ ont déjà été amassés. 

« Nous allons faire tout ce qu’il sera possible de faire avec l’argent que nous allons amasser », précise Mme Potvin. 

Travaux à exécuter

Parmi les nombreux travaux à exécuter, on compte les boiseries extérieures qui doivent être réparées. À elle seule, cette opération est estimée à près de 100 000 $. 

La girouette, située au sommet d’un des clochers, doit être réparée, de même que la corniche. Il en coûtera vraisemblablement plus de 10 000 $ seulement pour faire l’évaluation des travaux à exécuter. 

À cela s’ajoutent certaines fenêtres qui doivent être remplacées et un des deux clochers ne fonctionne plus.

Les systèmes de chauffage, la climatisation, le système électrique, le système d’alarme incendie et la ventilation du sous-sol doivent aussi être remis en état. 

Enfin, les planchers intérieurs doivent également être remis à neuf, au coût de plus de 100 000 $. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires