Un tout nouveau projet commercial à Napierville

Un tout nouveau projet commercial à Napierville
Un nouveau projet commercial comprenant notamment une station-service et Tim Hortons doit voir le jour en 2015 au coin du boulevard Industriel et de la rue Saint-Jacques

Économie – Un nouveau projet commercial comprenant notamment une station-service, un lave-auto, un dépanneur, un Tim Hortons, 20 000 pieds carrés d’espaces de bureaux à louer et 142 espaces de stationnement doit voir le jour en 2015 sur le terrain de adjacent à la compagnie de transport Normandin Transit, au coin du boulevard Industriel et de la rue Saint-Jacques.

Ce c’est que les citoyens ont appris lors de la dernière séance du conseil municipal qui s’est tenue le 4 décembre. Le promoteur, le Groupe Laroche Estrie, de Sherbrooke, a présenté son projet au conseil au mois d’octobre dernier.

«Le comité consultatif d’urbanisme a reçu le projet de manière très positive, explique le maire de Napierville, Jacques Délisle, qui se réjouit de la venue de ce projet. Les élus sont extrêmement enthousiastes.» Selon M. Délisle, ces nouveaux commerces permettront à la municipalité d’engranger de nouveaux revenus en taxes et de créer plusieurs emplois. Il ne croit pas que cela nuise aux commerces voisins. «La concurrence, c’est bon, explique-t-il. Je ne me suis jamais expliqué pourquoi l’essence est toujours plus chère à Napierville qu’ailleurs. J’espère que ça va la ramener au prix qu’on la paie à Saint-Jean, au minimum.»

Zonage

Le promoteur doit maintenant obtenir un changement de zonage pour permettre l’établissement d’un poste d’essence et d’un lave-auto dans cette zone commerciale. L’achat du terrain par le promoteur est conditionnel à l’obtention de ce changement au règlement.

Un premier projet de règlement a été adopté par le conseil à cet effet. Un deuxième devra l’être à la séance du mois de janvier. Le règlement pourrait officiellement entrer en vigueur en février. Après quoi, le promoteur pourrait débuter les travaux à la fin du printemps ou au début de l’été 2015.

Deux phases

Le projet doit être construit en deux phases. Dans un premier temps, le poste d’essence, le lave-auto, le dépanneur et le Tim Hortons doivent être construits. Lors d’une deuxième phase, trois bâtiments commerciaux, dont deux de 6000 pieds carrés et un de 8000 pieds carrés destinés à accueillir des espaces à louer, seront ajoutés.

Ces bâtiments commerciaux pourront accueillir n’importe quel commerce de détail, des bureaux ou des restaurants. Le stationnement comprenant 142 places permettra de relier tous les commerces entre eux.

Selon le responsable de l’urbanisme à Napierville, Guillaume Dumouchel, le règlement de zonage à cet endroit permet la construction de bâtiments d’un ou deux étages, mais le promoteur n’aurait pas encore pris de décision à cet effet. Nous avons tenté de joindre le promoteur, mais il était en vacances à l’extérieur du pays au moment de mettre sous presse.

Réactions

Les réactions des commerçants voisins sont mitigées. Luc Trudeau, propriétaire de la station service Lucar, se résigne à voir un concurrent venir s’installer à quelques dizaines mètres de son commerce. «Je ne peux pas dire que ça fait mon bonheur, mais on ne peut pas empêcher la compétition d’être là», dit-il.

De son côté, le propriétaire du Motel Resto-Bar Le Douglas, Richard Fortin, ne croit pas que cela nuise à son commerce. «Je ne vois pas ça comme une menace. Ça va être de la clientèle locale parce que c’est loin de l’autoroute, mais ce n’est pas le même créneau que moi. Ce sont plus des gens pressés qui vont fréquenter cet endroit», croit-il.

Raymond Métayer, propriétaire de la Fromagerie Le Métayer, espère que ces nouveaux commerces attirent des gens. «Tout ce qui amène de l’achalandage, c’est un plus, observe le fromager. Je suis ici depuis sept ans, je fais de la publicité et il y a encore des gens qui me découvrent pour la première fois.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires