Une véloroute relierait Saint-Jean à Venise-en-Québec

Stéphanie Mac Farlane
Une véloroute relierait Saint-Jean à Venise-en-Québec
Le tracé proposé permettrait aux cyclistes d'emprunter la montée Bertrand et le rang Grand-Sabrevois. (Photo : Le Canada Français – Jessyca Viens-Gaboriau)

TOURISME – Tourisme Haut-Richelieu planche sur le développement d’une véloroute qui, dans un premier temps, permettrait aux cyclistes de rouler de Saint-Jean-sur-Richelieu à Venise-en-Québec sur un réseau sécuritaire. Un projet de piste cyclable hors route, reliant Venise-en-Québec à Noyan, est également à l’étude.

Baptisé Véloroute du lac Champlain, ce projet s’inscrit dans diverses priorités régionales, tant du point de vue touristique que du transport actif, note Isabelle Charlebois, directrice générale de Tourisme Haut-Richelieu.

Elle ajoute aussi qu’une étude réalisée dans le Haut-Richelieu par Vélo Québec en 2018 avait permis de soulever la nécessité d’améliorer les infrastructures existantes et de développer des réseaux cyclables dans la région.

Dans cette optique, Tourisme Haut-Richelieu souhaite bonifier les installations des réseaux cyclables existants en ajoutant, par exemple, de la signalisation ou encore, en améliorant les haltes cyclables.

«Parallèlement à ça, on veut développer une véloroute qui permettra de connecter Saint-Jean-sur-Richelieu à Venise-en-Québec par les routes existantes, soit une bande cyclable sur rue», poursuit Mme Charlebois.

Forfaits

Isabelle Charlebois ajoute que l’absence de cette connectivité dans la région rend difficile la forfaitisation du cyclotourisme avec transport de bagages ou non. «Les hébergements touristiques se trouvent principalement à Saint-Jean-sur-Richelieu et Venise-en-Québec», rappelle-t-elle.

Et ironiquement, les cyclotouristes qui visitent Saint-Jean-sur-Richelieu peuvent profiter d’un transport de bagages vers d’autres régions puisque ces circuits existent. Ce qui n’est pas le cas actuellement dans le Haut-Richelieu.

«Le Haut-Richelieu est pourtant un secteur névralgique. C’est central!», enchaîne Isabelle Charlebois.

Tracé proposé

Le tracé actuellement proposé permettrait aux cyclistes de circuler sur les rues Bellerive, Bissonnette, Petit et Joseph-Albert-Morin. Les usagers devraient ensuite rouler pendant 711 mètres sur la route 133 pour joindre la montée Bertrand. Ils emprunteraient le rang Grand-Sabrevois et la montée Meunier avant de retourner sur la 133 sur une distance de 606 mètres dans la zone urbaine de Sainte-Anne-de-Sabrevois.

Les vélos circuleraient ensuite sur le rang Saint-Louis, les rues Saint-Jean-Baptiste et Champagnat, le rang des Côtes, les chemins Beech Nord et Sud, MacFie et Lakeshore avant d’emprunter la 1re Rue, puis l’avenue Venise Ouest.

En rendant nos réseaux intéressants et sécuritaires, les cyclistes vont pouvoir traverser la MRC en sécurité.

-Isabelle Charlebois, directrice générale de Tourisme Haut-Richelieu

Il s’agit d’un trajet d’environ 46 kilomètres. La Véloroute du lac Champlain permettra aussi de relier la MRC du Haut-Richelieu aux réseaux cyclables des MRC voisines, par exemple Brome-Missisquoi, et aux États-Unis.

Aide financière

Tourisme Haut-Richelieu a récemment déposé une demande d’aide financière de 180 000$ au Fonds et régions ruralité (FRR) géré par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Ce programme permet de défrayer 80% des coûts.

Le projet est évalué à 225 000$. La balance de la somme, soit 45 000$, sera déboursée par Tourisme Haut-Richelieu et ses partenaires.

L’organisme espère une réponse favorable cet automne afin de pouvoir enclencher les démarches pour déployer la Véloroute du lac Champlain sur les cartes touristiques 2021.

Jusqu’à Noyan

Le consultant qui sera retenu pour développer la véloroute aura aussi le mandat d’entamer les démarches pour développer un trajet hors route qui relierait Venise-en-Québec à Noyan. L’objectif est aussi d’en évaluer la faisabilité, poursuit Mme Charlebois.

Avec cette nouvelle infrastructure, les cyclistes pourraient ainsi traverser à Lacolle puis revenir à Saint-Jean-sur-Richelieu par le réseau cyclable existant.

Isabelle Charlebois, directrice générale de Tourisme Haut-Richelieu.
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Helene Poulin
Helene Poulin
1 année

Bravo ! J’habite à Sabrevois dans la zone urbaine et je suis vraiment enchantée! Je pourrais même offrir de l’hébergement, si les besoins sont là. Un beau projet à suivre.
H. Poulin

Micheline Fregeau
Micheline Fregeau
1 année

Bravo Isabelle!
J’ai pleinement confiance en ce projet !

François Lareau
François Lareau
1 année

Félicitations pour ce genre de projet. Bientôt, l’ensemble des projets locaux seront reliés et il sera possible de voyager partout au Québec sans (trop) dépendre des routes automobiles. Je suis sûr que vous percevez pleinement toute la valeur touristique, sportive et architecturale d’un tel projet. Merci au développeurs! Vous rejoignez et encouragez un grand marché d’utilisateurs potentiels qui sont de plus en plus conscientisés de l’importance des déplacements non motorisés. François Lareau