Zimbo nouveau pensionnaire du Parc Safari

Photo de Charles Poulin
Par Charles Poulin

Le tout nouveau pensionnaire du Parc Safari est aussi unique qu’inusité. Zimbo est un bébé fennec de quatre mois qui n’arrête pas de creuser des trous et qui adore les pois mange-tout.

Pour ceux qui se demandent ce qu’est un fennec, il s’agit d’un renard du désert africain. C’est un renard comme Zimbo qui a demandé au Petit Prince de l’apprivoiser. Le grand public, lui, pourra commencer à l’apprivoiser dès le 3 juillet à Hemmingford.

Zimbo, qui doit son nom à ses grandes oreilles et en hommage à Dumbo l’éléphant, est né le 28 décembre dernier au Parc Safari. Lui et ses parents, directement débarqués de la Tunisie, sont les seuls de son espèce au Québec. Il a une sœur qui est partie vivre en Ontario.

Le nouveau pensionnaire est assez particulier. Il mesure à peine 60 cm de la tête à la queue et pèse 700 grammes (1,5 lb). Il est encore considéré comme un enfant à quatre mois et devrait atteindre la maturité à un an. Toutefois, il ne grandira pas tellement, mais son poids devrait doubler. Les fennecs, qui vivent entre 15 et 20 ans, sont d’ailleurs la plus petite espèce de renards au monde.

Comportement

Zimbo aime bien les câlins. Il passe ses journées à dormir avec ses deux toutous en peluche et ses soirées à creuser des trous, comme il le fait habituellement dans le désert pour se protéger de la chaleur.

«Creuser est un comportement naturel pour eux, explique la zoologiste qui s’occupe de Zimbo, Diana Balfour. On doit constamment le surveiller, sinon il trouve un trou ou un racoin pour se sauver.»

Zimbo a également des goûts assez particuliers. Il est omnivore, ce qui veut dire qu’il peut manger à peu près n’importe quoi. Il doit toutefois éviter les raisins, les bananes et les avocats, qui lui sont extrêmement toxiques. Il ingurgite régulièrement de la viande, de la moulée pour chats des insectes et des oeufs. Mais son aliment favori demeure, de loin, les pois mange-tout.

Habituellement, dans la nature, il chasse les serpents et les scorpions malgré sa petite taille.

Domestication

Zimbo est un canidé (famille des renards, loups, coyotes). Il est presque toujours enjoué, mais peut infliger de toutes petites morsures s’il se sent contrarié ou coincé. Il branle la queue comme un chien et va dans une litière comme un chat. Pas toujours, par contre. Il a tendance à marquer son territoire.

«La différence avec un chien, c’est que Zimbo ne peut être entraîné, révèle le directeur du marketing du Parc Safari, Simon Blondin. Je suis allé en Afrique et j’ai vu des gens qui avaient un fennec comme animal de compagnie. Mais je vois difficilement comment quelqu’un pourrait en domestiquer ici, car il conserve un côté sauvage.»

Mme Balfour rappelle que les fennecs sont une espèce protégée en Afrique. Ils sont chassés par leur principal prédateur, l’humain, pour leur fourrure extrêmement douce et très recherchée.

La température québécoise n’est pas très favorable pour Zimbo. Ses grandes oreilles lui permettent de combattre efficacement la chaleur, mais il est particulièrement sensible au froid. Si une journée de 30 degrés Celsius est confortable pour lui, une autre juste en bas de 20 degrés Celsius pourrait être dangereuse pour sa santé.

Naissance

Le Parc Safari s’estime extrêmement chanceux d’avoir pu assister à la naissance de Zimbo. Les femelles de son espèce n’ont des chaleurs qu’une fois par année, et cela ne dure qu’une journée ou deux. Cette courte ouverture rend la reproduction de l’espèce particulièrement difficile.

Par contre, le fait qu’il ait vu le jour en captivité et qu’il ait été nourri par Mme Balfour à cause d’un problème de déshydratation l’a rendu très tolérant à la présence humaine.

«Quand il est fatigué, il dort sur moi, affirme-t-elle. Il s’associe beaucoup aux humains.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires