Beau succès pour l’auto électrique au Rendez-vous branché de Saint-Rémi

Beau succès pour l’auto électrique au Rendez-vous branché de Saint-Rémi

Une dizaine de véhicules électriques et hybrides attendaient ceux et celles qui voulaient en faire l’essai. L’activité a été populaire.

Crédit photo : Jacques Larochelle

Samedi dernier, le groupe Équiterre, la Caisse Desjardins des Moissons, et la ville de Saint-Rémi accueillaient la population au Centre communautaire, l’invitant à en apprendre davantage sur la voiture électrique et à tester une dizaine de véhicules. L’événement a été très positif. Il y avait plusieurs modèles à tester dont la Nissan LEAF, la Ford FOCUS, les Chevrolet VOLT et BOLT, la Hyundai IONIQ, et d’autres comme la Tesla.

Il y a eu environ une soixantaine d’inscriptions (surtout des couples et des familles, donc plus de 60 personnes), qui ont fait environ 110 essais routiers, certains essayant deux ou trois véhicules durant la journée.

Les concessionnaires Ste-Marie Automobiles et Viau Ford de Saint-Rémi étaient également sur place pour présenter leurs modèles, ce qui a suscité beaucoup d’intérêt. Un spécialiste, Martin Archambault, de l’Association des véhicules électriques du Québec, a donné une conférence sur le concept de voiture électrique, les différents types de véhicules disponibles, les coûts, les avantages, les incitatifs, les bornes de recharge, et l’électrification des transports à l’ère des changements climatiques. Deux entreprises ont aussi présenté leurs modèles de bornes de recharge à installer à la maison.

Desjardins très impliqué

Une intervention remarquée a été celle de Yves Normandin, directeur du Développement durable au Mouvement Desjardins. Sachant que la voiture électrique ne connaît pas encore un grand engouement dans la population (à peine 24 000 véhicules électriques sur les routes du Québec, ce qui représentait 2,2% des ventes totales de véhicules en 2017), M. Normandin a décrit tous les incitatifs offerts par Desjardins pour amener ses membres à prendre le virage vert. Pas moins de 14 produits financiers et d’assurance (la gamme la plus complète dans le monde bancaire) sont là pour convaincre les membres de réduire leurs propres émissions de gaz à effet de serre.

Par exemple, un prêt auto à un taux préférentiel, un rabais sur l’assurance auto (rabais de 20% pour les voitures électriques, 15% pour les voitures hybrides et 10% pour les véhicules à faible consommation), un prêt écoénergétique pour les entreprises, des rabais offert à l’habitation verte, une assurance verte Entreprise, etc.

Le Mouvement Desjardins va aussi installer 200 bornes de recharge, dont 60 rapides, sur les sites des Caisses Desjardins cette année. Déjà, la Caisse des Moissons à Saint-Rémi compte deux bornes. Une troisième sera installée dans les prochains mois.

Concessionnaires confiants

Du côté des concessionnaires automobiles, on concède que la demande pour les véhicules électriques n’est pas encore très forte, à peine 10% à 15% des ventes de véhicules neufs. Ste-Marie Automobiles et Viau Ford sont néanmoins confiants que la demande va s’accélérer dans les deux prochaines années, entre autres grâce à de nouveaux modèles et à des véhicules avec une plus grande autonomie. À l’heure actuelle, celle-ci est d’environ 400 kilomètres. Par ailleurs, pour convaincre la clientèle en milieu rural, les deux concessionnaires misent sur les camions hybrides de style pick up qui seront offerts dans les prochaines années. Certains sont d’ailleurs déjà disponibles, notamment les modèles Silverado et Sierra de General Motors. Et on attend le Ford F150 dans les prochains mois.

Chez Équiterre, on était très satisfait de l’événement qui fut l’un des plus populaires des derniers mois. Équiterre organise des événements semblables tous les mois sur tout le territoire du Québec, en partenariat avec d’autres intervenants, comme à Saint-Rémi. L’organisme travaille fort pour prêcher la bonne parole et faire mieux connaître les avantages des véhicules électriques. On indique qu’il y a cinq ans, il n’y avait que 200 bornes de recharge publiques au Québec, et qu’on en compte maintenant plus de 2 500, alors que les ventes de véhicules électriques doublent pratiquement chaque année.

En outre, le gouvernement du Québec offre un rabais de 8 000 $ après taxes à l’achat ou à la location de véhicules électriques, et 4 000 $ sur les véhicules hybrides. Et le gouvernement ne ménage pas ses efforts pour stimuler l’électrification du parc automobile québécois qu’il veut faire passer à 100 000 véhicules électriques sur les routes du Québec d’ici 2020.

Enfin, la mairesse Sylvie Gagnon-Breton s’est dite très heureuse que la municipalité accueille le Rendez-vous branché. Elle a déclaré que la ville de Saint-Rémi a vraiment à coeur la protection de l’environnement et que cela fait partie de ses priorités.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar