Le chantier de la pharmacie à Saint-Blaise démarre: une dizaine d’emplois créés

Le chantier de la pharmacie à Saint-Blaise démarre: une dizaine d’emplois créés

Maxime Pépin, Martin Bisaillon, Louis Bélanger, Marie Normandeau, Jacques Desmarais, Christine Robert ainsi que Claude Cloutier.

Crédit photo : Le Canada Français – Rémy Boily

SANTÉ – Les travaux de la pharmacie Familiprix annoncée en septembre 2016 se sont finalement amorcés. Le projet, évalué à 1,3 M$ et qui créera une dizaine d’emplois, devrait être complété au début de l’été, ce qui permettrait à la population des environs d’avoir des services qu’ils ne trouvaient jusqu’à présent qu’à Saint-Jean-sur-Richelieu.

La nouvelle pharmacie sera située en bordure de la rue des Loisirs, tout juste derrière la Coopérative de santé. Le projet consiste en une pharmacie de 2500 pieds carrés sur le terrain même de la Coopérative de santé. Elle sera administrée par la pharmacienne Marie Normandeau, qui est aussi propriétaire de la succursale johannaise de Familiprix située sur la rue Mayrand au coin du boulevard du Séminaire. Cette pharmacie est actuellement la plus proche pour les résidents des municipalités au sud de Saint-Jean-sur-Richelieu.

La construction a notamment été retardée depuis une année et demie par des problèmes d’acquisition de terrain liés au cadastre, des problèmes d’eau potable et plusieurs autres. L’appel d’offres a finalement été conclu à la fin novembre.

L’ouverture officielle est prévue pour le 29 juin. Il y aura également une inauguration du commerce qui devrait se dérouler deux jours avant.

«C’est le même projet qui avait été annoncé au départ, souligne Mme Normandeau. Ça a juste pris un peu plus de temps.»

Mme Normandeau et le conseiller au développement des affaires chez Familiprix, Claude Cloutier, révèlent qu’ils espèrent principalement attirer les résidents de Saint-Blaise, Saint-Valentin et Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix.

«Ce qu’il faut, c’est être en mesure de présenter des choses différentes afin de desservir le mieux possible la population des environs.»

Marie Normandeau, propriétaire de la pharmacie

La nouvelle pharmacie devrait accueillir ses premiers clients à la fin de juin.

Liaison

Le fait que Mme Normandeau soit propriétaire des Familiprix de Saint-Blaise et de la rue Mayrand à Saint-Jean permettra d’offrir aux résidents des environs plus de produits qu’ils en auraient normalement eus.

«Nous n’avons pas l’espace suffisant pour construire un Familiprix régulier, note Claude Cloutier. Nous avons les soins réguliers et les médicaments en vente libre. Mais comme Marie possède déjà la pharmacie la plus proche, il sera possible d’effectuer la livraison de certains produits à partir de Saint-Jean-sur-Richelieu, ce qui donnera aux clients un choix plus vaste.»

Mme Normandeau ajoute que les dossiers de patients qui font présentement affaire avec la succursale de la rue Mayrand seront accessibles sans aucun problème à celle de Saint-Blaise.

Maintenant que les travaux de construction sont lancés, la pharmacienne-propriétaire souhaite également s’asseoir avec la direction de la Coopérative de santé pour discuter de leur offre de services respective.

«L’idée est d’offrir des services connexes à la clinique, souligne-t-elle. Nous ne voulons pas être en compétition.»