Énorme succès pour la Fiesta des cultures

Énorme succès pour la Fiesta des cultures
De nombreux kiosques offraient des plats exotiques typiques.

Record – Le temps chaud et l’absence de pluie ont attiré les visiteurs en grand nombre à la 8e édition de la Fiesta des cultures. Si bien qu’un record d’achalandage a été établi, croient les organisateurs.

Quelque 32 000 personnes ont foulé le site de la Fiesta des cultures qui se tenait du 21 au 23 août, aux abords du centre communautaire de Saint-Rémi. Au lendemain de l’événement, les organisateurs n’avaient pas encore toutes les statistiques en main, mais 2015 pourrait bien être l’édition qui a connu le plus de succès jusqu’à maintenant.

De nombreux spectacles musicaux à saveur latine étaient offerts aux visiteurs. Plusieurs kiosques offraient de nourriture exotique avec ses tacos, ceviche et autres nachos, sans compter les cocktails tropicaux à base de tequila ou de rhum, parfois servis dans un ananas entier.

Retombées

Selon Éric Corbeil, directeur des communications et activités de promotion à la Ville de Saint-Rémi, cette 8e édition de la Fiesta des cultures pourrait bien être la plus achalandée. Les visiteurs proviennent de partout, ce qui représente autant de retombées pour la ville.

Selon lui, la présence de la Fiesta des cultures sur les réseaux sociaux et le bouche à oreille expliquent que des visiteurs proviennent d’aussi loin.

Dimanche, de nombreux travailleurs agricoles ont pris part à cette fête inspirée de leur présence dans la région.

Des représentants du consulat du Mexique et du Guatemala étaient aussi sur place. Comme chaque année, ils ont apporté leur aide aux organisateurs.

Le budget alloué à cet événement se situe entre 80 000$ et 100 000$, selon M. Corbeil.

Moments forts

Le spectacle de Gaya, candidate à l’émission La Voix, fait partie des moments forts de cette édition de la Fiesta des cultures, estime M. Corbeil. Le groupe Alter Ego a lui aussi soulevé la foule, samedi soir.

Les curieux étaient nombreux à assister au traditionnel combat de lutte mexicaine, dimanche après-midi. La lucha libre attire de plus en plus de spectateurs, d’année en année. Pendant deux heures, des lutteurs masqués s’affrontent dans l’arène. Même la mascotte de la Ville s’est prêtée au jeu et a remporté son combat, pour le plus grand plaisir des enfants.

Les enfants n’étaient pas en reste puisqu’une section entière du site leur était dédiée avec de nombreux manèges, des jeux d’adresse et des kiosques de nourriture.

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires