LA VOIX: Valérie Lahaie la «championne» d’Éric Lapointe

LA VOIX: Valérie Lahaie la «championne» d’Éric Lapointe

Et de deux! Après Julie Lefebvre, une deuxième artiste de la région tentera de devenir la prochaine voix du Québec. Originaire de Lacolle, Valérie Lahaie a rejoint, dimanche le 8 février, les rangs de l’équipe d’Éric Lapointe. Le rockeur a trouvé «sa championne».

Jamais Valérie Lahaie n’aurait cru voir la chaise d’Éric Lapointe se retourner lors de son audition à l’aveugle. Son interprétation de la pièce The Edge of Glory se voulait en effet la plus épurée possible, loin des grandes envolées spectaculaires. Juste la voix de l’interprète et son piano.

«Je ne pouvais pas être plus à nu que ça. Oui, en optant pour une version piano-voix ça mettait ma voix en valeur, mais en même temps, il n’y avait pas d’effet spectaculaire. Comment séduire Éric Lapointe sans guitare ni batterie?», questionne la jeune chanteuse de 21 ans. La réponse: en ayant une voix «sensationnelle».

C’est du moins le qualificatif que le célèbre rockeur a utilisé pour décrire la voix de celle qui allait bientôt devenir sa nouvelle recrue. «La voix est un second visage et même de dos, je savais que tu étais belle», lui a-t-il lancé avant d’enchaîner avec une série de compliments qui ont fait rougir l’interprète.

Puis, est venu l’argument de taille. «J’attendais ma championne et ma championne, c’est toi» a-t-il affirmé. Isabelle Boulay, qui s’était également retournée, s’est montrée très impressionnée par le talent de la Lacolloise. «Si je pouvais échanger mes cordes vocales, ce serait avec les tiennes», a-t-elle dit.

Pour l’énergie d’Éric Lapointe

À l’heure des décisions, Valérie Lahaie a pris son temps avant de choisir le coach à qui elle ferait confiance pour la suite de l’aventure. «Avant l’audition, je changeais d’idée tous les jours. Tous les coachs avaient un point fort à mes yeux. C’est certain par contre que j’aurais aimé Louis-Jean Cormier», confie-t-elle.

Ce dernier ne s’étant pas retourné, la musicienne a finalement opté pour le rockeur. «Je l’ai pris pour son énergie. Je sais que pour lui, je vais avoir envie de défoncer le stage, de m’ouvrir les veines. Tu ne peux pas donner 99% de toi-même quand tu es dans l’équipe d’Éric sinon il va te mettre dehors», explique la chanteuse.

L’artiste a d’ailleurs bien hâte de découvrir la chanson qu’elle devra interpréter lors de l’étape des duels, chanson qui sera choisie par son coach. «J’ai l’impression que les gens n’ont pas encore vu ce dont je suis capable et même si les duels sont la pire étape de l’émission et que je ne fais pas de la musique pour me battre, j’ai hâte», dit-elle.

Merci grand-maman

Fait particulier, Valérie Lahaie a bien failli ne jamais tenter sa chance à l’émission, l’artiste s’étant toujours refusée à participer à ce genre de concours télévisés. «Je crois que c’était plus de la peur qu’autre chose. Ça fait 10 ans que je bâtis tranquillement, mais sûrement ma carrière. Je crois que l’idée de tout détruire en une minute, ça me faisait peur», explique-t-elle.

Sa grand-mère a finalement réussi à la convaincre et la chanteuse en est aujourd’hui fort reconnaissante. L’expérience qu’elle vit depuis les préauditions s’avère artistiquement et humainement très riche. Aucun regret donc et beaucoup de positif. «Je suis contente d’avoir osé», dit-elle.

Au lendemain de la diffusion de sa prestation, l’artiste avait d’ailleurs reçu des dizaines de messages d’encouragements via les réseaux sociaux et comptait déjà beaucoup de nouveaux admirateurs. «Ça m’a pris des années avoir 500 J’aime sur ma page Facebook d’artiste et en une soirée, j’étais déjà rendu à 1000 sur ma page Facebook de La Voix. C’est fou!», dit-elle. Un nouveau souffle à la carrière déjà très prometteuse d’un talent d’ici.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires