Cueillir soi-même des raisins de table à Saint-Rémi

Cueillir soi-même des raisins de table à Saint-Rémi

Le vignoble de Mme Charest s'étend sur 0

AGRICULTURE – Depuis quelques jours à peine, il est possible de faire l’autocueillette de raisins de table au vignoble de Barbara Charest, située sur le rang Saint-Paul, à Saint-Rémi. Une activité pour toute la famille qui permet de découvrir une culture encore marginale au Québec.

R:Bien qu’elle ait planté ses 1500 pieds de vigne en 2013, c’est la première fois cette année que Mme Charest ouvre son vignoble au public pour en faire de l’autocueillette. Son entreprise désormais partie du Circuit du paysan.

On peut y cueillir l’une ou l’autre des sept variétés que compte son vignoble: le Swenson White, Brianna, Louise Swenson, Montreal Blue, Radisson ou le Trollhaugen.

Passion

Mme Charest et son conjoint se sont installés à Saint-Rémi il y a quelques années dans le but de concrétiser ce rêve. «J’ai tout le temps aimé l’agriculture, confie Mme Charest. Ç’a toujours été mon rêve d’avoir quelque chose comme ça.»

Ils ont d’abord visité des vergers dans la région de Rougemont, avant d’atterrir à Saint-Rémi. «Nous avons fait le tour des vignobles et des raisins de table, il n’y en avait pas, dit-elle. Quand on a commencé en 2013, il n’y avait rien ici. Les vignes, c’était des petits bâtons avec trois feuilles. C’était décourageant !»

Qualité

Quelques années plus tard, le verger regorge de raisins dodus et juteux qui n’attendent qu’à être cueillis. Mme Charest a décidé de se démarquer par la qualité du produit qu’elle offre. Bien que ses fruits ne soient pas certifiés biologiques, elle n’a recours qu’à des produits homologués biologiques pour contrôler les ennemis de culture.

«Je fais ça pour respecter la nature, confie-t-elle. Quand les petits jouent dans le vignoble, je n’ai pas peur.»

Vente

En 2016, Mme Charest a énormément travaillé sur la mise en marché de ses raisins. Avant d’ouvrir son verger à l’autocueillette, elle a fait le tour des marchés publics pour y vendre ses fruits. «Il faut le faire, partir avec son panier de raisins et les faire goûter», dit-elle.

Ses raisins se vendent au kiosque Les jardins MR situé au Marché des jardiniers de La Prairie, aux Jardins Vinet à Saint-Rémi et aux Jardins Tierra Viva, à Montréal. «Je suis bien heureuse de vendre mon raisin dans les marchés parce qu’ils l’apprécient», confie Mme Charest.

Autocueillette

La saison de l’autocueillette se poursuivra jusqu’en octobre, en fonction de la météo. Une fois cueillis, les raisins peuvent être conservés au moins une semaine au frais.

Le vignoble, situé au 1794, rang Saint-Paul à Rémi, est ouvert les samedis et dimanches, de 10 h à 16 h.

Il est recommandé de communiquer avec le vignoble avant de s’y rendre pour s’assurer que des raisins sont prêts à être cueillis, en composant le 438 885-3652.

Pour obtenir plus d’information, il suffit de visiter le site Internet www.raisinsbc.com ou de consulter la page Facebook Raisins de table – Barbara Charest.

La culture du raisin de table au Québec
14 On compte environ 14 producteurs de raisins de table au Québec.
0,9 Ces producteurs québécois cultivent chacun en moyenne 0,9 hectare de raisins de table.
12 La superficie totale au Québec dédiée à la culture des raisins de table est de 12 hectares.
Source: DUBÉ, Gaëlle, agronome. Cultiver du raisin de table au Québec, c’est possible ?, mars 2017.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cueillir soi-même des raisins de table à Saint-Rémi"

avatar
trackback
Revue de presse 2017 | Circuit du paysan – Site Officiel

[…] 13 septembre 2017 – Cueillir soi-même des raisins à Saint-Rémi – Le Coup d’œil […]