Un guide pour apprendre à créer ses mandalas

Valérie Legault vlegault@canadafrancais.com

Un guide pour apprendre à créer ses mandalas
Hélène Duperron a mis deux ans pour peaufiner son livre sur l'art du mandala. (Photo : : Le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau)

Art. Il est plus que jamais facile de se procurer des mandalas à dessiner. Si ces cahiers sont agréables à colorier, ils ne nous montrent pas comment les créer. Hélène Duperron a décidé d’y remédier avec La magie du mandala, une méthode pour apprendre à créer ses propres dessins et les personnaliser.

Celle qui a déjà tenu une boutique de vitraux dans le Vieux-Saint-Jean enseigne la création de mandalas depuis 20 ans. Le dessin est devenu tout à fait spontané chez elle. Tellement que la transposition du processus par écrit a représenté tout un défi pour elle.

L’artiste ne compte plus le nombre de fois où elle a recommencé un chapitre. « Ça m’a pris deux ans pour écrire mon guide et j’en suis très fière. Il n’existe aucun livre pour apprendre à faire des mandalas », dit-elle.

L’investissement en matériel est bien petit par rapport aux bienfaits que procurent les mandalas. Il suffit d’avoir en main un bon compas, une règle, un crayon à mine, une gomme à effacer et des crayons de couleur en bois. Le reste relève de notre imagination. « L’harmonie qui se crée dans notre corps est instantanée, assure Mme Duperron. J’ai assisté à plusieurs transformations extrêmes depuis que j’enseigne cet art. Je suis toujours ébahie du résultat. »

Origine

En Inde, le mandala est un art ancestral très présent dans les rues ou devant les maisons pour symboliser la prospérité. Il est très associé à la spiritualité. On le pratique aussi au Tibet pour appuyer la méditation.

Au début, il faut s’initier à la méthode avec des formes géométriques tracées en lignes droites, à l’intérieur d’un cercle. Le carré, la croix et le triangle constituent les bases de dessin. Vient ensuite le travail à main levée. Les possibilités sont infinies et prennent forme au gré de notre intuition. « C’est là que toute la création s’exprime », dit l’autrice du guide.

La publication arrive à point nommé, selon elle. La COVID-19 a généré beaucoup de stress. « Notre énergie intérieure est très puissante et la créativité compressée crée de l’angoisse. Quand tu ne l’extériorises pas, il se crée un malaise. Les gens doivent savoir qu’ils peuvent être créateurs de leurs vies. Faire un mandala te ramène en ton centre, là où il y a la paix et l’harmonie. J’appelle ça une pilule magique », explique Hélène Duperron.

Reflet

À la fois outil de détente, de cheminement personnel et même thérapeutique, le mandala est sans limites. Chose certaine, il reflète à tout coup un pan de notre jardin intérieur. « Le mandala est une porte vers l’intérieur qui nous unit à la nature. Plus tu prends ton temps, plus tu découvres des trésors qui se cachent au fond de toi », ajoute-t-elle.

L’ouvrage d’Hélène Duperron est disponible à la librairie ésotérique Source de vie, située à Saint-Jean-sur-Richelieu, au prix de 20 $ l’exemplaire. On peut aussi se le procurer en lui écrivant sur son site Internet, magiedumandala.com.

L’artiste donne régulièrement des ateliers de création. Elle organise même une retraite de mandalas le mois prochain, à Châteauguay.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires