Défi Cyclo-Myélome 2018: plus de 80 cyclistes pour soutenir des proches atteints d’un myélome multiple

Défi Cyclo-Myélome 2018: plus de 80 cyclistes pour soutenir des proches atteints d’un myélome multiple

Les fondatrices Maryse Bouchard et Francine Ducas en compagnie de Danny Wade.

Crédit photo : gracieuseté

ÉVÉNEMENT – La sixième édition du Défi Cyclo-myélome s’est tenue le 26 mai, dans la région de Venise-en-Québec. Ce cyclothon vise à amasser des fonds en soutien à la recherche sur ce cancer incurable des cellules plasmocytaires que l’on retrouve dans la moelle osseuse.

Lors de l’événement, les cyclistes devaient parcourir 70 km ou 45 km en boucle, de Henryville à Noyan, dans le but d’amasser 75 000 $ pour la recherche sur le myélome multiple faite à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, conjointement à la Chaire Myélome Canada sur le myélome multiple de l’Université de Montréal à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

«À notre première édition, nous étions à peine 14 participants. Aujourd’hui, le Défi rassemble une centaine de participants et a amassé plus d’un quart de millions de dollars. Notre force vient du soutien indéfectible de nos participants. Nous sommes comme une grande famille.»

Maryse Bouchard, cofondatrice du Défi Cyclo-myélome

Défier le myélome un kilomètre à la fois

Cette activité cycliste a été fondée par Maryse Bouchard et Francine Ducas, qui toutes deux, vivent avec le myélome.

C’est en partie la détermination de ces deux survivantes qui a aidé Danny Wade à avancer dans son combat contre la maladie.

«Avant même de rencontrer Maryse et Francine, je connaissais leurs noms. En me promenant dans les couloirs de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, pendant l’un de mes traitements, je suis tombé sur un ancien article au sujet de leur parcours. Lire qu’elles avaient déjoué les pronostics en vivant avec la maladie plus de neuf ans, alors qu’on m’avait donné une espérance de vie de cinq à sept ans, m’a rempli d’espoir. En voyant leur courage et leur force, j’ai tout de suite eu le désir d’aider ces deux battantes à mener à bien leur mission: celle de défier le myélome un kilomètre à la fois», explique M. Wade.

Poster un Commentaire

avatar