Des véhicules à l’image des téléphones intelligents

Des véhicules à l’image des téléphones intelligents

Pendant que le gouvernement du Québec a finalement resserré sa loi sur les téléphones au volant et que les patrouilles se font de plus en plus fréquentes sur ce même sujet, les constructeurs automobiles nous présentent des véhicules qui ont de plus en plus des airs de téléphones sur roues. Pour bien des experts, on dit que ce n’est qu’un début. Nombreux sont les centres de recherches et les laboratoires qui sont à mettre au point des méthodes de plus en plus avancées pour rendre la symbiose homme-machine encore plus intime. La compagnie Continental travaille en ce moment sur un système de reconnaissance faciale qui sert à la fois de déverrouillage de la voiture et du démarrage de la voiture. C’est aussi le dernier cri dans le monde des téléphones cellulaires. On pourrait ainsi donc mettre fin à l’utilisation d’une clé ou non. On pense également à des systèmes de reconnaissance avec empreintes digitale ou un mot de passe (ah non ! pas encore un autre mot de passe). Mais d’autres systèmes ne se veulent pas un remplacement à la traditionnelle clé, mais simplement une couche supplémentaire de sécurité. Imaginez le tableau, vous pesez sur le bouton de contact et ensuite la voiture vous demande votre mot de passe ou prend vos empreintes digitales. Pourquoi ne pas demander un échantillon d’urine pour un contrôle anti-drogue pendant que vous y êtes.

Projetons-nous quelques années en avant. Vous avez terminé votre journée de travail et direction la maison. Aujourd’hui vous déverrouillez la porte, mettez le contact et c’est parti. Dans 10 ans, prendre place à bord d’un véhicule sera immensément plus compliqué. Vous devrez d’abord vous mettre debout devant la voiture. Une caméra dans le rétroviseur extérieur va reconnaître votre visage et va déverrouiller la voiture. Comme la voiture vous reconnaît, elle a aussi en mémoire la position du siège du conducteur, des rétroviseurs, climat à bord et station de radio préférée. Ensuite, en mettant le contact, on demande le mot de passe ou empreintes digitales. Vous pensez que tout cela est très loin, Dites-vous-qu’en ce moment Apple et Samsung travaillent avec la reconnaissance faciale pour les téléphones intelligents. Il n’y a qu’un pas à faire pour l’appliquer à l’automobile. La question demeure toutefois : Est-ce que les gens sont prêts à accepter une telle procédure pour une voiture ?

 

 

 

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar