Équitation: Vanessa Krohn nommée Cavalière Espoir 2018

Équitation: Vanessa Krohn nommée Cavalière Espoir 2018

Vanessa Krohn et sa monture Zodiac, lors de sa participation à une compétition à Wellington, en Floride, le 24 février.

Crédit photo : gracieuseté

SPORT – La cavalière Vanessa Krohn, de Hemmingford, vient d’être nommée Cavalière Espoir 2018, dans le cadre du Programme de soutien au développement de l’excellence du gouvernement du Québec.

Ce programme multisports est géré par les différentes fédérations sportives qui sont éligibles. Dans ce cas-ci, il s’agit de la fédération équestre Cheval Québec.

Pour obtenir le statut Espoir, l’athlète doit être âgé de 12 à 18 ans et doit démontrer qu’il fait au moins cinq séances d’entraînement par semaine. Pour conserver le statut Espoir plus d’une année, il doit démontrer une progression au niveau de son entraînement et de ses résultats.

«Le statut Espoir ne donne pas accès à du soutien financier, mais ces lauréats font partie du pool d’athlètes qui pourraient monter de grade et atteindre le statut Élite ou Excellence, selon leur évolution», explique Laure Chazerand, responsable des communications chez Cheval Québec.

Cette nomination permettra à Vanessa Krohn d’avoir accès à des formations gratuites offertes par Cheval Québec, notamment à l’occasion de leur congrès annuel qui aura lieu du 14 au 16 avril, à Saint-Hyacinthe.

«Nous avons ciblé des ateliers spécifiques pour les athlètes du Programme de développement de l’excellence», précise Mme Chazerand.

Les statuts Élite et Excellence donnent accès à une aide financière, mais les athlètes doivent rencontrer certains critères pour pouvoir y accéder, notamment se démarquer au niveau international.

Floride

La jeune cavalière a participé à une classe à Wellington, en Floride, le 24 février. Il s’agissait du plus important et prestigieux circuit de compétition équestre d’hiver. Elle a terminé au 5e rang parmi 70 compétiteurs, dans la catégorie Sauteur Enfant.

Vanessa Krohn a réalisé cette performance avec un cheval du nom de Zodiac, appartenant à la ferme Newstead, située aux États-Unis. Elle n’avait monté la jument que deux fois avant de prendre part à la compétition.

«Se classer là-bas, c’est tout un exploit, car les meilleurs cavaliers viennent de partout pour participer à cette prestigieuse compétition, explique la mère de la cavalière, Tina Calvarese. Le faire avec un nouveau cheval est encore plus difficile. Elle aura la chance de compétitionner à nouveau avec ce cheval dans quelques concours aux États-Unis durant la saison de 2018.»

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar