Nouveaux développements pour le projet de piscine intérieure à Napierville

Nouveaux développements pour le projet de piscine intérieure à Napierville

Les élus de Napierville ont annoncé qu'ils abandonnaient le projet de construction d'une piscine intérieure, le 5 juillet.

Crédit photo : gracieuseté

Le conseil municipal de Napierville a adopté à l’unanimité le 3 mai le règlement d’emprunt concernant le projet de piscine intérieure. Cette adoption pave la voie à l’ouverture d’un registre sur la tenue ou non d’un référendum, pour ou contre le projet.

Ce registre sera ouvert le mardi 29 mai, de 9h à 19h. Un avis public en avisera la population. Il faudra un peu plus de 300 signatures pour qu’un référendum puisse être tenu. Si tel était le cas, la municipalité décidera alors d’une date pour la tenue du référendum.

L’article 3 du règlement autorise la municipalité à emprunter la somme de 4 022 872 $ sur une période de 25 ans. L’article 4 stipule que « Pour pourvoir aux dépenses engagées…il sera prélevé, annuellement…sur tous les immeubles imposables situés sur le territoire de la municipalité une taxe spéciale…d’après leur valeur telle qu’elle apparaît au rôle d’évaluation en vigueur chaque année ».

Pour réduire la facture, la municipalité aura droit à une subvention de 1 922 872 $ provenant du Fonds des petites collectivités du Nouveau Fonds Chantiers Canada-Québec. Chaque gouvernement y injectera donc 961 436 $. L’octroi de cette subvention a été confirmé officiellement le 4 avril 2017.

Avec cette subvention, le montant final à emprunter sera de 2 100 000 $. En combinant le remboursement du capital, les frais d’intérêts et les coûts d’opération annuels, la facture totale sera de 324 412.04 $ par année, à être partagée entre les municipalités de Napierville et de Saint-Cyprien-de-Napierville, calculé au prorata de leur population. Napierville compte environ 4000 habitants, et Saint-Cyprien environ 2000. Le partage des coûts sera donc deux-tiers, un-tiers.

La municipalité de Napierville estime que si le projet va de l’avant, cela se traduira par une hausse de 132.65 $ sur le compte de taxes d’une résidence dont la valeur moyenne est de 243 796.00 $.

Consultations

Le projet a déjà fait l’objet de consultations publiques l’an dernier et cette année dans les deux municipalités. Il ne fait pas l’unanimité. C’est pourquoi le conseil municipal de Saint-Cyprien a adopté un règlement prévoyant la tenue d’un référendum consultatif le dimanche 10 juin prochain, avec un vote par anticipation le 3 juin. Ce référendum est consultatif, plutôt que contraignant, car il ne concerne pas un règlement d’emprunt ou un changement majeur de zonage. Il n’engagera donc pas la municipalité de façon formelle. Le résultat penchera cependant dans la balance, pour ou contre le projet. Le référendum demandera à la population de se prononcer sur l’opportunité de participer au financement du projet de piscine intérieure à Napierville.

La prochaine consultation publique aura lieu le mercredi 23 mai à 19h au Club de golf de Napierville au 30, rang St-Cyr, sous la forme d’une soirée d’information. Les membres des conseils municipaux de Napierville et de Saint-Cyprien seront sur place pour expliquer le projet, ainsi que des représentants de la firme qui a réalisé l’étude de faisabilité, BC2 Groupe Conseil inc. Une ébauche de ce que pourrait être le visuel de l’intérieur du complexe aquatique sera présentée.

Le projet

La priorité pour les deux municipalités est d’offrir un « bassin récréatif », remplaçant la piscine extérieure actuelle à Napierville. Ce bassin sera en forme de « L », comportant trois corridors de 25 mètres. La profondeur variera de 1,1 à 1,4 mètre dans la partie peu profonde, et de 1,4 à 2 mètres dans la partie profonde. Une rampe d’accès permanente, pour les personnes à mobilité réduite, longera le bassin. Celui-ci aura une capacité de 140 baigneurs. Une glissade sera installée au bord de la section de 1,4 mètre de profondeur.

Le projet ne présente pas de plongeon. Les principales raisons sont les coûts reliés à cette installation de par la profondeur réglementaire exigée ainsi que des enjeux de sécurité et d’espace supplémentaire nécessaire.

Si le projet se concrétise, il offrira des périodes d’accès libre, divers programmes comme des cours de natation, des cours de conditionnement physique aquatique, ainsi que des programmes de formation destinés aux sauveteurs, moniteurs et ceux et celles qui désirent le devenir. Il offrira aussi la réservation de locaux ou bassins à des groupes, par exemple pour un anniversaire. Il s’adressera à toutes les catégories d’âge.

Le projet comporte aussi une régie de surveillance de la piscine, des toilettes, des vestiaires pour hommes, femmes et familles, une salle multifonctionnelle, les bureaux administratifs, l’aménagement du stationnement et l’achat des meubles non fixes.

Notons que si le projet de piscine intérieure va de l’avant, la bâtisse et la piscine extérieure existantes seront démolies.

Lors de l’adoption du règlement d’emprunt, un citoyen s’est inquiété de ce que cela signifiait que la municipalité allait effectivement contracter cet emprunt. La mairesse Chantale Pelletier, et la directrice générale et secrétaire-trésorière Julie Archambault, ont répondu que ce n’était pas le cas. L’adoption de ce règlement est une formalité que la municipalité devait remplir. Mme Pelletier a assuré que si le projet était rejeté lors du référendum, il n’y aura pas de piscine ni d’emprunt pour financer le projet.

La parole est donc aux citoyens et citoyennes.

Poster un Commentaire

avatar