Pornographie juvénile: Paul Juneau condamné à un an de prison

Pornographie juvénile: Paul Juneau condamné à un an de prison

La peine de prison de Paul Juneau est assortie d'une probation de trois ans.

Paul Juneau, 73 ans, de Napierville, a été condamné le 8 septembre à un an de prison pour possession de pornographie juvénile.

Il avait été arrêté le 9 février dernier à la suite d’un signalement de la police allemande. Les enquêteurs de la SQ avaient mené une perquisition à son domicile et saisi du matériel informatique qui contenait 336 fichiers de pornographie juvénile.

L’avocat de la défense a indiqué que l’accusé avait depuis entrepris une thérapie. De plus, il a fait état du bénévolat effectué par Juneau auprès de la Société Saint-Vincent de Paul.

Une suggestion commune d’un an de prison a été présentée au juge par les avocats. Le procureur de la Couronne a dit prendre en compte la collaboration de l’accusé avec la police et l’enregistrement rapide d’un plaidoyer de culpabilité pour appuyer cette recommandation.

La peine de prison est assortie d’une probation de trois ans. Le juge a aussi prononcé une ordonnance obligeant l’accusé à se conformer à l’enregistrement des délinquants sexuels durant vingt ans. Il lui a interdit de se tenir dans les parcs où des enfants de moins de 16 ans se baignent, dans les cours d’école, etc.