La physiothérapie et l’arthrose

La physiothérapie et l’arthrose

L’arthrose est la forme d’arthrite la plus commune. Elle survient donc naturellement dans le processus de vieillissement, notamment lorsqu’il y a une surcharge répétée sur les cartilages, mais peut également apparaître après une blessure ou un grand stress. Incapable de réparer le cartilage endommagé, le corps ressent des douleurs comme de l’inflammation et des raideurs. L’arthrose touche généralement les genoux, les hanches, les mains et la colonne vertébrale.

Étant donné qu’on peut la considérer comme une affection chronique, il n’existe pas de traitement pour mettre fin définitivement aux douleurs de l’arthrose. En effet, c’est un problème qui touche le cartilage, dont la capacité de régénérescence est très limitée en raison de l’absence de vaisseaux sanguins. Cependant, il existe des moyens de soulager ces douleurs, mais aussi de ralentir la dégénérescence des articulations liée à l’inflammation. La physiothérapie est l’un de ces moyens.

Diminuer la douleur

Grâce à des exercices ciblés, la physiothérapie permet de soulager la douleur ressentie dans les articulations. Ces exercices incluent souvent des étirements et des tractions, ainsi que de la mobilisation articulaire. Il est également possible de recevoir des conseils sur la posture et les activités physiques adaptées à la situation.

Par ailleurs, les exercices seront complétés par la mise en application de principes de protection, afin de ménager les articulations. Le physiothérapeute peut également proposer des méthodes de soins complémentaires, comme l’ostéopathie, la massothérapie, soit des pratiques de thérapie manuelle, ou même l’électrothérapie, qui consiste en une stimulation électrique transcutanée à l’aide d’un petit appareil.

Il faut également savoir que dans certains cas, l’arthrose est si sévère qu’elle nécessite une intervention chirurgicale. Les soins de physiothérapie constituent une bonne préparation pour ce type d’opération, mais facilitent aussi la récupération postopératoire.

Retarder l’évolution

La physiothérapie peut contribuer à préserver ce qui reste de cartilage dans les articulations, ralentissant ainsi la progression de l’inflammation. Grâce à des exercices de mobilité articulaire, de contrôle musculaire et de renforcement, il est possible de maintenir une bonne mobilité articulaire pendant plusieurs années.

En effet, bien que cela semble contre-intuitif, une bonne façon de lutter contre les ravages de l’arthrose est de maintenir un mode de vie actif. Cela se fait à l’aide de méthodes précises pour lutter contre la douleur et limiter les inflammations. Néanmoins, à certains moments, lorsque les douleurs sont trop importantes, il demeure important de savoir s’arrêter.

Les exercices de physiothérapie favorisent aussi le maintien et le renforcement d’une bonne endurance musculaire, principalement autour des articulations, ce qui est essentiel pour effectuer les diverses activités du quotidien et bouger régulièrement. Par ailleurs, l’activité permet de conserver un poids santé, ce qui réduit les inflammations causées par l’arthrose.

Ainsi, en suivant un programme d’exercices adapté, il est possible de contrôler la progression de l’arthrose, mais aussi de conserver un mode de vie actif et fonctionnel le plus longtemps possible. Même si c’est une affection de laquelle on ne guérit pas, on peut tout de même vivre avec celle-ci au quotidien.

Pour connaître les solutions qui s’offrent à vous ou obtenir un programme adapté, n’hésitez pas à consulter une clinique de physiothérapie près de chez vous.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires