Ostéopathie et entorse articulaire

Ostéopathie et entorse articulaire
(Photo : gracieuseté)

On pense souvent aux traitements ostéopathiques pour des maux de dos ou encore pour des maux de tête. Rarement notre premier choix va vers les cliniques d’ostéopathiesuite à une entorse articulaire. Pourtant, on aurait tout à gagner en y consultant un ostéopathe!

Entorses de cheville et autres

Avec la vie trépidante que nous vivons, les entorses articulaires sont fréquentes. On court à gauche et à droite, on regarde le cellulaire pour lire le dernier courriel reçu puis hop! on se tord le pied dans un trou! À moins que ce ne soit le talus, le tibia ou la fibula qui ne soit affecté.

Lorsque l’entorse est traitée ou même dès la première journée du traumatisme, consulter un ostéopathe pour effectuer un suivi de la situation est une alternative à privilégier. Lorsqu’on se blesse, le corps humain a la fâcheuse tendance de compenser, c’est-à-dire d’adapter son mouvement pour protéger la blessure. Cette compensation peut entraîner d’autres douleurs. Le rôle de l’ostéopathe est donc de s’assurer que tout est équilibré.

Un suivi efficace et préventif

Indispensable au bon rétablissement de l’articulation, la visite à la clinique d’ostéopathie, suite à une entorse, permet de concentrer les traitements à la restauration de la mobilité articulaire. En utilisant des techniques douces et adaptées, la guérison est optimisée et l’atténuation de la compensation sur les articulations adjacentes est grandement diminuée.

La consultation en clinique d’ostéopathieest un traitement complémentaire, car le spécialiste prendra le temps de s’assurer que la cicatrisation se déroule bien. Souvent, suite à une entorse, un petit blocage de l’articulation demeure. L’ostéopathe saura recadrer l’articulation.

Pour éviter la fibrose des tissus

Lorsque l’entorse est de moindre importance, la première réaction est de ne pas la considérer et laisser le tout guérir sans soin. Un ostéopathe permettra d’éviter que l’articulation ne se fragilise et devienne plus rigide. Une entorse bénigne non-soignée risque de devenir chronique et l’articulation s’affaiblira, entraînant un risque élevé d’une nouvelle entorse, et le cycle sera sans fin.

L’ostéopathe, en travaillant les tissus et les fibres ligamentaires, permettra à l’articulation de retrouver une certaine souplesse afin de s’adapter aux sollicitations. À travers des massages et des soins, il favorisera une bonne vascularisation et portera une attention particulière à la mobilité tissulaire. Spécialiste de la posture, il s’occupera également de cet aspect afin d’optimiser le rétablissement. Tous les éléments sont réunis pour un rétablissement rapide, global et en profondeur.

Le suivi ostéopathique des entorses sévères doit toujours s’accompagner d’une kinésithérapie, qui vise dans un premier temps à lutter contre l’inflammation, puis à permettre à l’articulation de récupérer une force musculaire et une stabilité.

Pour éviter les entorses, il est conseillé de bien s’échauffer avant d’entamer une activité physique, puis d’y aller progressivement en intensité. Il est également important de demeurer attentif aux signes de fatigue entraînant généralement une baisse de vigilance. Opter pour un équipement adéquat, avoir une alimentation équilibrée et respecter un temps de repos entre les entraînements sont également des moyens de prévenir les entorses.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires