Réjean Lachance garde de bons souvenirs de Johnny Hallyday

Réjean Lachance garde de bons souvenirs de Johnny Hallyday

Johnny Hallyday et le guitariste Réjean «Rej» Lachance lors d'un concert en Europe.

Crédit photo : gracieuseté

MUSIQUE – La France a dit au revoir à Johnny Hallyday le 9 décembre. Au Québec, l’hommage à l’icône du rock décédée quelques jours plus tôt à l’âge de 74 ans a fait resurgir de doux souvenirs à Réjean Lachance qui l’a accompagné sur scène pendant cinq ans.

«C’est un ami qui m’a appris son décès, raconte le guitariste de Napierville, connu sous le nom de Rej. Je ne le croyais pas. Ça m’a donné un coup. J’ai été dans la lune pendant 15 minutes, puis j’ai commencé à regarder nos photos. On a l’impression qu’ils sont immortels. On ne veut pas qu’ils meurent. C’est nous qui les rendons immortels.»

Le décès de l’artiste a fait rappeler au musicien leurs fous rires, leur première rencontre, le stress de ses auditions à Los Angeles, la première répétition et les concerts dans les stades devant des dizaines de milliers de spectateurs.

«Le plus beau souvenir date de 2003 alors qu’on jouait dans le stade de Marseille. C’était le soir de mes 40 ans. Lorsque Johnny a fait la présentation des musiciens, il a mentionné ma fête. Environ 50 000 personnes qui te chantent bonne fête est quelque chose qui te reste en mémoire!»

«Les artistes, on est choyés, car on a la chance d’avoir un moyen d’expression que d’autres n’ont pas.»

-Réjean Lachance

Cadeau

Johnny Hallyday est arrivé dans la vie de Réjean Lachance en 2002. Le guitariste qui avait fait les tournées en France pendant dix ans avec Lara Fabian s’était fait convoquer en audition par l’équipe de production de M. Hallyday. C’était la première fois que le guitariste devait se prouver ainsi.

«Je n’avais jamais fait d’auditions de ma vie, lance celui dont le prédécesseur était parti accompagner Paul McCartney en tournée. J’étais nerveux. J’étais le premier sur les dix guitaristes. Mais en attendant le taxi, j’ai entendu le deuxième se planter! Ils ont gardé trois candidats et Johnny Hallyday a arrêté son choix final sur moi. Je tremblais quand j’ai appris la nouvelle.»

Entre 2002 et 2007, Réjean Lachance aura fait plus de 200 spectacles avec Johnny Hallyday. Chaque semaine, il jouait devant deux, parfois trois stades de football pouvant accueillir entre 40 000 et 60 000 personnes.

«C’était une équipe de 200 personnes. Il y avait 18 bus de tournée et 53 vans de matériel scénographique. C’était de l’ampleur de Pink Floyd! Il y avait deux équipes de stage, qui montaient le prochain pendant qu’on jouait sur l’autre.»

Au revoir

Son hommage à son ami, Réjean Lachance la fera en musique. Le musicien qui avait composé une pièce intitulée December Dreams, le 5 décembre de l’an dernier, a repris la composition à l’annonce du décès, un an plus tard jour pour jour.

«C’est comme si elle était restée sur le banc pour cette occasion», confie-t-il.

Reparler de cette période de sa vie a permis à Réjean Lachance de vivre le départ de Johnny Hallyday différemment. Celui qui avait soupé avec lui lors de son dernier passage en sol québécois en 2012 se dit bouleversé par son départ.

«Johnny va toujours rester quelque part, conclut Réjean Lachance. C’est juste son physique qui est parti. En parler avec les gens est comme une petite thérapie.»

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar