Répertoire des villes disparues: tournage d’un film dans les Jardins-de-Napierville

Répertoire des villes disparues: tournage d’un film dans les Jardins-de-Napierville

Le cinéaste Denis Côté, lors d'une journée de tournage dans la MRC des Jardins-de-Napierville.

Crédit photo : gracieuseté - Fabrice Gaëtan

CINÉMA – Le cinéaste Denis Côté a choisi de tourner son dernier long métrage, Répertoire des villes disparues, dans la MRC des Jardins-de-Napierville. Les scènes sont filmées tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, dans différentes municipalités de la région, jusqu’au 28 mars.

Le tournage de 26 jours a débuté le 21 février. Des scènes seront filmées à Saint-Michel, Sainte-Clotilde, Saint-Rémi, Saint-Mathieu et Sainte-Catherine.

Certaines scènes intérieures seront tournées dans des maisons et des appartements privés, des maisons, des garages et des grandes abandonnées, un restaurant et un salon funéraire.

Les scènes extérieures seront filmées dans un commerce abandonné, une carrière, des champs, une forêt, un verger et sur une patinoire.

Parmi les sites où aura lieu le tournage, on compte le restaurant La patate du village et la carrière de Pavages Chenail, à Sainte-Clotilde, le salon funéraire Salon Finnegan & Gilles Serre, à Saint-Michel et les Vergers Dulude, à Saint-Rémi.

«Denis cherchait de petits villages québécois typiques, non loin de Montréal, avec des champs et des granges, et avec comme lieu principal un restaurant de village central autour duquel les autres locations ont été trouvées», explique Annie Tremblay, consultante chez Communications Annie Tremblay.

Synopsis

Ce film met notamment en vedette Josée Deschênes, Jean-Michel Anctil et Diane Lavallée. Il est inspiré du roman Répertoire des villes disparues, de Laurence Olivier, publié aux Éditions Les Herbes rouges.

Dans ce drame fantastique, un accident routier étrange survient et provoque la mort d’un jeune homme. Personne ne peut témoigner des circonstances de la tragédie. Le village ne compte que très peu d’âmes. On n’ose pas trop en parler. On préfère oublier.

Dorénavant, pour la famille Dubé, pour Louise, Richard, Camille, la mairesse et les autres, les jours sont courts et comptés. Il faut se rendre à l’évidence qu’un Mal indéfinissable a élu domicile dans la région.

Parcours

Répertoire des villes disparues est le 11e long métrage de M. Côté. On lui doit aussi des films comme Les états nordiques, Curling ou encore Vic+Flo ont vu un ours.

Ce film est produit par Ziad Touma, le fondateur de la maison de production Couzin Films et distribué par la Maison 4:3.

Répertoire des villes disparues doit prendre l’affiche au début de 2019.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar