Saint-Rémi: des élèves de l’école Clotilde-Raymond en finale du Défi OSEntreprendre

Saint-Rémi: des élèves de l’école Clotilde-Raymond en finale du Défi OSEntreprendre

Jessy Ouellet, Thomas Lacombe, Estévan Bois, Zakary Pilote, Tommy Bélanger, Mélina Turnblom, Nathan Lauzon, Joshua Matamoros Artica et Samuel Gagnon, font partie des 15 élèves qui ont mis sur pied l'entreprise MiniRecy

Crédit photo : gracieuseté

ÉDUCATION – Une quinzaine d’élèves, âgés entre 6 et 8 ans, de l’école Clotilde-Raymond à Saint-Rémi, représenteront la Montérégie dans la catégorie 1er cycle du primaire, au gala national du Défi OSEntreprendre, qui aura lieu le 13 juin, à Québec.

En septembre, avec l’aide de leur enseignante, Michelle Beaudin, ils ont mis sur pied une petite entreprise environnementale: MiniRecy. Ils fabriquent des éponges écologiques, nommées tawashis, en tissant des matières textiles recyclées. Ils utilisent des bas, des collants, mais aussi de vieux chandails ou encore des robes de chambre en ratine.

Les tawashis peuvent servir à se démaquiller, à faire la vaisselle ou encore à laver les planchers ou la voiture.

Apprentissage

Les élèves de Mme Beaudin apprennent leurs matières scolaires par le biais de l’entrepreneuriat. Par exemple, l’un d’eux, Zakary, a réalisé une publicité pour MiniRecy, à titre de présentation orale.

Ce qui distingue ces élèves, c’est qu’ils font partie d’un groupe de développement du langage. «Mes élèves ont tous une dysphasie, de modérée à sévère, et plusieurs d’entre eux ont des problèmes moteurs», indique Mme Beaudin.

Quoi qu’il en soit, ces jeunes entrepreneurs ont surmonté leurs difficultés, remportant tour à tour le prix local du concours, puis le prix régional. «Pour l’occasion, les élèves étaient invités à tenir un kiosque, explique Mme Beaudin. Malgré leurs difficultés au niveau du langage, les élèves se sont entretenus avec les gens et ont eux-mêmes vendu leurs tawashis.»

Le 5 mai, les jeunes tenaient un kiosque au Salon Jeunes-PROJET, qui se tenait au cégep Édouard-Montpetit, à Longueuil. Ils sont repartis avec le prix Coup de cœur «Un monde allant vert», remis par la Fondation Jeunes-PROJET.

Prix

Mme Beaudin a déjà remporté un prix au niveau national en 2012, avec un groupe d’élèves âgés entre 9 et 12 ans. Ces élèves présentaient eux aussi certaines difficultés d’apprentissage. Ils avaient mis sur pied l’entreprise Recyvermico Express. Ils fabriquaient notamment des sacs à main et des sacs transporter des bouteilles de vin avec des cravates recyclées.

Cette entreprise a remporté pas moins de 21 prix, dont un Phénix de l’environnement, la plus haute distinction en environnement remise au Québec.

Pour obtenir plus d’information à propos de ce projet, il suffit de consulter la page Facebook MiniRecy.

Des tawashsis.
Le jeune Zakary Pilote en train de tisser un tawashis.

Zakary Pilote, âgé de 7 ans, est le vice-président de MiniRecy. On le voit en compagnie de Jessy Ouellet, derrière leur kiosque de vente de tawashsis.
Zakary Pilote, entouré de Marie-Louise Kerneïs, présidente du conseil des commissaires de la commission scolaire des Grandes-Seigneuries (à gauche) et de son enseignante, Michelle Beaudin, lors de la remise des prix du volet scolaire du Défi OSEntreprendre.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar