Soutien de Québec pour améliorer la vie scolaire des élèves de l’école Saint-Joseph de Lacolle

Soutien de Québec pour améliorer la vie scolaire des élèves de l’école Saint-Joseph de Lacolle

De gauche à droite : Marjolaine Guay, directrice générale du Centre d’Action bénévole de la Frontière, Andrée Bouchard, présidente de la Commission scolaire des Hautes-Rivières, Stéphane Billette, député de Huntingdon, ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, et Hélène Gousy, directrice de l’école Saint-Joseph de Lacolle.

Crédit photo : Bureau du député Stéphane Billette

Dans le but de mettre en œuvre des initiatives pour améliorer la vie scolaire des élèves, l’école Saint-Joseph de Lacolle et le Centre d’action bénévole de la Frontière se voient accorder une aide financière de 35 260 $ par le gouvernement du Québec.

Le ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises et député de Huntingdon, Stéphane Billette, en a fait l’annonce lundi le 23 avril, au nom du ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Sébastien Proulx.

Cet investissement permettra de réaliser des actions concrètes visant à soutenir le développement et la réussite éducative des jeunes, par exemple : offrir des repas et des collations à tous les élèves, tous les jours, fournir des vêtements adéquats à ceux qui en ont besoin et offrir des outils pédagogiques à la maison.

« Je suis heureux que notre gouvernement appuie ce genre d’initiative, car il importe que nos jeunes aient accès à un environnement scolaire de qualité, et ce, peu importe leur milieu socio-économique. Nous avons la chance de pouvoir compter sur de précieux partenaires en éducation et nous en avons encore une fois la preuve. Je salue d’ailleurs l’école Saint-Joseph de Lacolle et le Centre d’action bénévole de la Frontière pour ce beau projet qui favorisera sans aucun doute la réussite éducative de nombreux élèves. »

Stéphane Billette, ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, et député de Huntingdon.

« La Politique de la réussite éducative que nous avons lancée repose sur un élément très important : intervenir à tous les niveaux pour assurer l’égalité des chances. Elle vise donc à ce que tous les élèves, sans exception aient les mêmes chances de réussir. C’est exactement l’objectif de ce projet et je m’en réjouis pour les élèves qui pourront apprendre et évoluer dans un milieu éducatif adapté à leurs besoins. »

Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

Poster un Commentaire

avatar