L’ailier défensif des Browns Myles Garrett se dit reconnaissant d’être en vie

Tom Withers, The Associated Press
L’ailier défensif des Browns Myles Garrett se dit reconnaissant d’être en vie

BEREA, Ohio — Myles Garrett sait qu’il est chanceux. Sa vie pourrait être très différente, voire terminée.

Prenant la parole pour la première fois depuis sa perte de contrôle au volant de sa Porsche au retour d’une séance d’entraînement de son équipe lundi, l’ailier défensif étoile des Browns de Cleveland a exprimé son soulagement d’avoir survécu à l’accident qu’il a provoqué en conduisant trop vite.

«Il n’y a aucun doute que je suis reconnaissant d’être ici», a avoué Garrett vendredi.

Garrett a subi des blessures à une épaule et à un biceps, des coupures et une rupture d’un vaisseau sanguin dans l’œil gauche lors de l’accident survenu sur une route rurale près de son domicile.

Il a promis que cet incident va l’inciter à modifier ses comportements.

«Ce sera certainement un appel à la vigilance pour moi, simplement essayer d’être intelligent en général au volant», a déclaré Garrett dans le vestiaire après la séance d’entraînement des Browns. «Ne rien tenir pour acquis. Être reconnaissant que je sois encore capable d’être ici et prendre mon temps.»

Malgré ses blessures et le fait qu’il ne se soit pas entraîné pendant trois jours, les Browns ont indiqué que Garrett représente un cas incertain en vue du match de dimanche à Atlanta.

L’entraîneur-chef Kevin Stefanski a fait savoir que le statut de Garrett sera déterminé en fonction de l’évaluation que feront les médecins. De son côté, Garrett a affirmé qu’il se porte beaucoup mieux et il n’a pas écarté la possibilité qu’il participe au duel contre les Falcons.

«Ça appartient aux soigneurs et aux instructeurs», a-t-il noté.

«S’il n’en tenait qu’à moi, j’aimerais pouvoir jouer. C’est tout simplement mon esprit compétitif et ma nature. Sur le plan physique, il faudra évaluer le tout aujourd’hui, demain et dimanche. Mais il s’agit d’une décision que nous allons prendre plus près de l’heure du début du match.»

Selon des responsables de la patrouille routière de l’État de l’Ohio, le footballeur âgé de 26 ans roulait à une «vitesse non sécuritaire» lorsqu’il est sorti de la route, s’est engagé dans un fossé et a heurté une borne-fontaine avant de faire plusieurs tonneaux.

Une femme de 23 ans qui accompagnait Garrett dans le véhicule a également subi des blessures mineures. Elle a été soignée à l’hôpital avant d’obtenir son congé.

«J’ai laissé sortir un grand soupir de soulagement parce que c’est moi qui nous ai mis en danger», a-t-il avoué.

Garrett a expliqué à des officiers qu’il croyait circuler à 104 km/h (65 m/h) dans une zone où la limite maximale est de 72 km/h (45 m/h) avant de perdre la maîtrise de son véhicule sur une route vallonnée.

La patrouille routière a déclaré dans son rapport d’accident qu’elle ne soupçonnait pas la présence de drogues ou d’alcool.

L’accident a détruit la voiture de Garrett et a ébranlé plusieurs de ses coéquipiers.

«Je pense que sur le plan émotionnel, j’ai mes deux pieds bien sur terre et j’ai mis tout cela derrière moi», a déclaré Garrett.

«Physiquement, je dois encore traiter certaines des blessures qui ont résulté (de l’accident), mais dans les faits, c’est vraiment flou. Tout s’est passé assez vite.

«Parfois, lors des deux dernières soirées, je me suis assis et j’ai pensé à certaines des différentes situations, certains scénarios, comment ça s’est déroulé. Mais sachant que je ne peux pas changer le passé, je dois juste continuer à avancer et être heureux que tout le monde va bien.»

Premier joueur réclamé au repêchage de 2017, Garrett a des antécédents d’excès de vitesse. L’année dernière, il a reçu des contraventions lors de journées consécutives pour avoir roulé à 120 m/h (192 km/h). Dans un cas, il a payé une contravention dans laquelle la vitesse a été modifiée à 99 m/h (158 km/h) dans une zone de 70 m/h (112 km/h).

Garrett a affirmé que l’accident va changer sa façon de conduire.

«Je ne pense pas qu’il faille quelque chose d’aussi radical que cela pour me dire que je dois ralentir, a-t-il déclaré. Il s’agit d’écouter mes proches, de les entendre et de comprendre que c’est sérieux chaque fois que vous montez dans la voiture.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires