L’Avalanche à une victoire de détrôner les doubles champions en titre

Pat Graham, The Associated Press
L’Avalanche à une victoire de détrôner les doubles champions en titre

DENVER — Vendredi soir à Denver, lors du cinquième match de la finale de la coupe Stanley, le Colorado aura la chance de non seulement détrôner les doubles champions en titre, mais aussi peut-être de lancer sa propre dynastie. 

L’Avalanche n’a pas gagné la coupe depuis 2001.

«Ce sera la victoire la plus difficile à aller chercher, a dit Cale Makar, dont l’équipe mène 3-1 en finale, contre Tampa Bay. 

«Nous devons nous attendre à ce qu’ils donnent tout ce qu’ils ont. Nous devons juste être prêts.»

Le Colorado est en quête d’un troisième titre depuis que l’organisation a quitté Québec, avant la saison 1995-96.

L’Avalanche a balayé la Floride en finale à sa première saison dans les Rocheuses.

En 2001, le club a triomphé au terme d’un septième match à domicile, contre le New Jersey.

À l’époque, le meneur sur la glace était Joe Sakic, devenu un membre du Temple de la renommée.

Maintenant, comme directeur général, ses empreintes sont partout dans cette équipe très dynamique et très rapide.

Nazem Kadri, qui a marqué en prolongation mercredi, a été acquis par Sakic dans le cadre d’un échange avec Toronto en 2019.

Sakic a bâti autour de fabricants de jeux tels Makar, le capitaine Gabriel Landeskog, Mikko Rantanen et Nathan MacKinnon.

Le brio de ce noyau explique en bonne partie pourquoi l’Avalanche a un rendement de 15-3 lors des présentes séries.

«Ça se voit qu’ils sont affamés, a dit le membre du Panthéon Bryan Trottier, qui a remporté six titres de la Coupe Stanley en tant que joueur, et un autre avec l’Avalanche en tant qu’entraîneur adjoint, en 2001.

«Landeskog et MacKinnon sont là depuis longtemps. Maintenant ils ont un avant-goût (de tout rafler). Ils sont sur le point de vivre quelque chose d’assez excitant.»

Darcy Kuemper a rebondi après avoir été chassé du troisième match, stoppant 37 tirs mercredi. Il a également obtenu une passe sur le but gagnant: il a envoyé la rondelle à Artturi Lehkonen, qui l’a remise à Kadri. 

Kuemper est devenu le premier gardien de l’histoire à récolter une passe en prolongation dans un match de la finale.

«Il a été très alerte sur la séquence», a déclaré Landeskog.

Gagner un match de plus ne sera pas facile, par contre.

Fier, le Lightning a su se relever depuis le début des séries. Ils ont fait face à un déficit de 2-0 en finale de l’Est contre les Rangers. Ils ont aussi effacé un retard de 3-2 contre Toronto, au premier tour.

«S’il y a une chose que je sais à propos de ce groupe, c’est que nous réagissons bien à l’adversité, a dit le défenseur Victor Hedman. Nous sommes résilients. Nous croyons en ce que nous avons.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires