Les Sea Dogs veulent causer une dernière surprise en finale face aux Bulldogs

Alexis Bélanger-Champagne, La Presse Canadienne
Les Sea Dogs veulent causer une dernière surprise en finale face aux Bulldogs

SAINT-JEAN, N.-B. — Nikolas Hurtubise déjoue les pronostics depuis des années et il espère le faire une autre fois en aidant les Sea Dogs de Saint-Jean à remporter un deuxième titre de la Coupe Memorial.

Mesurant officiellement cinq pieds 10 pouces, Hurtubise est le plus petit des gardiens ayant disputé un match à l’édition actuelle de la Coupe Memorial. Il a pourtant guidé l’équipe hôtesse jusqu’en finale, alors que les Sea Dogs lutteront avec les Bulldogs de Hamilton pour la couronne de la Ligue canadienne de hockey, mercredi, à la TD Station.

«Je suis habitué à devoir prouver aux gens qu’ils ont tort, a dit Hurtubise après un entraînement, mardi. J’ai cette expérience, mais comme équipe, c’est ce que nous faisons également depuis le 19 juin. Nous prouvons aux gens qu’ils avaient tort, alors que la plupart croyaient que nous n’avions pas notre place ici.»

Hurtubise a raconté s’être souvent fait dire qu’il ne jouerait jamais au niveau midget AAA ou encore dans la LHJMQ. Il a pourtant aidé les Tigres de Victoriaville à gagner un titre surprise de la coupe du Président en 2021.

C’est notamment en raison de son expérience avec les Tigres que les Sea Dogs ont acquis ses services cet hiver. Malgré une fin de saison en queue de poisson, avec une élimination dès le premier tour des séries de la LHJMQ face à l’Océanic de Rimouski, Hurtubise a récupéré son filet dès le début de la Coupe Memorial.

Il a accordé 10 buts en trois parties, mais a réalisé quelques arrêts spectaculaires.

«Avec les gardiens, ce qui compte, c’est le résultat à la fin du match, a dit l’entraîneur-chef des Sea Dogs, Gardiner MacDougall. Dans son cas, il nous a aidés à gagner deux matchs.»

L’entraîneur-chef des Bulldogs, Jay McKee, a indiqué ne pas avoir de plan de match spécifique contre Hurtubise.

«Habituellement, les gardiens de plus petites statures sont très agiles et se positionnent bien, a-t-il noté. Nous voulons nuire au travail du gardien, peu importe sa taille. Nous voulons envoyer autant de rondelles et de joueurs au filet que possible.»

Hurtubise a affirmé que dans un match comme la finale de la Coupe Memorial, un joueur va souvent prendre les choses en main pour l’équipe gagnante.

William Dufour a été le héros incontesté des Sea Dogs dans leur victoire de 5-3 face aux Cataractes de Shawinigan qui leur a permis d’accéder directement en finale. Dufour a alors inscrit quatre buts.

«Nous souhaitons ne pas avoir encore besoin de ça, a noté Hurtubise. Si nous pouvons être 20 meneurs, ce sera encore mieux.»

Le facteur «Lady Mo»

Les Sea Dogs ont deux facteurs qui jouent en leur faveur à l’approche de la finale. Les 38 jours de préparation entre leur élimination face à l’Océanic et le début de la Coupe Memorial signifient que les joueurs sont beaucoup plus reposés et jouent avec moins de douleur que ceux des Bulldogs, qui ont accumulé les blessures plus ou moins importantes lors de leur conquête du titre dans la Ligue de l’Ontario.

Et il y a aussi cette fameuse «Lady Mo», dont MacDougall a parlé au cours des derniers jours. Il s’agit de «Lady Momentum», alors que les Sea Dogs profitent de l’appui de la foule pour prendre leur rythme de croisière et contrôler le jeu pendant de longs moments.

«Il nous en a parlé avant la première partie du tournoi en disant qu’il y avait deux demoiselles sur la glace: ‘Lady Mo’ et la rondelle», a raconté Dufour, portant un chandail sur lequel était écrit «Lady Mo», mardi.

«Il a toujours des histoires derrière chaque citation. Il est agréable à côtoyer et il est un bon motivateur», a ajouté Dufour au sujet de MacDougall, qui a guidé l’Université du Nouveau-Brunswick à sept championnats nationaux et qui a été appelé en renfort après l’élimination contre l’Océanic.

McKee a dit à la blague ne pas connaître «Lady Mo», mais plutôt compter sur l’appui de «M. Momentum».

Il croit plutôt que son groupe sera bien différent de celui qui s’est incliné 5-3 face aux Sea Dogs en ouverture du tournoi, 10 jours plus tôt.

«Nous gérons des moments à haute pression depuis quelques matchs et nous gagnons en confiance, a-t-il dit. J’aime la direction vers laquelle notre groupe se dirige.»

Les deux équipes ont dominé leur ligue respective après le temps des Fêtes. Seulement l’étoile des Sea Dogs a pâli en raison de leur défaite contre l’Océanic. Ce n’est toutefois pas le fait de se retrouver dans la chaise des négligés qui va affecter la confiance de l’équipe hôtesse.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires