Julien Bouchard ouvre les portes de son atelier

La renommée du sculpteur Julien Bouchard n’est plus à faire. Le 7 juillet, l’artiste ouvrira les portes de son atelier au public dans le cadre d’une exposition d’envergure. L’événement se déroulera sous la présidence d’honneur de Paul Laforest.

Grâce à son travail d’ingénieur en transport d’énergie, Julien Bouchard a beaucoup voyagé. Il a fait des rencontres marquantes, découvert de nouvelles cultures, vu des paysages impossibles à imaginer. «Mon rêve d’enfance était de voyager. Jeune, j’ai même demandé à mes parents de m’inscrire au séminaire parce que je voulais devenir père blanc!», raconte avec humour l’artiste.

Il va de soi que ces voyages ont beaucoup influencé la personne qu’il est devenu. «Nous sommes l’essence de ce que l’on a vécu», dit-il avec sagesse. Et comme un artiste crée à partir de ce qu’il a vu et ressenti, ses sculptures sont empreintes de cette ouverture sur le monde et d’une touche de liberté. «Tu ne peux pas créer intellectuellement. Ça doit venir du ventre», confirme-t-il.

La définition d’un style

Julien Bouchard sculpte principalement le bois. Pas du bois exotique provenant d’un coin reculé de la planète. Trop difficile à trouver et surtout, mauvais pour la planète. Il préfère de loin le bois de grève ou toute autre essence que l’on retrouve au Québec. «Je redonne vie à des morceaux qui servent à faire des feux de camp», image-t-il. Les pièces qu’il prend plaisir à façonner sont de taille variée.

Mais peu importe leur grandeur, la signature de l’artiste y demeure bien visible. Adepte de la méditation depuis un voyage au Népal en 1977, chacune de ses œuvres inspire la relaxation, la quiétude. Elles visent à transmettre un petit moment de paix, de bonheur. «Quand une personne s’arrête devant une de mes créations et que je réalise qu’elle a ressenti quelque chose, j’ai atteint mon objectif», explique M. Bouchard.

Nouveaux médiums

Lors de l’exposition du 7 juillet, le public pourra admirer de nouvelles créations qui témoignent d’un nouveau virage artistique que le sculpteur a entrepris depuis sa retraite professionnelle, en 2012. Souhaitant créer des œuvres pouvant être exposées à l’extérieur, il travaille maintenant le béton, la résine ainsi que le coldstone, une variété de plâtre. «Les gens vont voir les expériences que je suis en train de faire», dit-il.

L’artiste se fera d’ailleurs un plaisir de discuter avec les visiteurs à ce sujet. Après avoir mis de côté sa carrière professionnelle de sculpteur pendant une dizaine d’années afin de retourner sur le marché du travail, il se réjouit de pouvoir à nouveau se consacrer entièrement à la passion qui l’anime depuis l’âge de 12 ans. La sculpture a toujours été en marge de sa vie, aujourd’hui elle est à l’avant-plan.

Présidence d’honneur

Pour jouer le rôle de président d’honneur de cette journée porte ouverte, Julien Bouchard a décidé de faire appel à son ami Paul Laforest. Fondateur du rendez-vous culturel Rencontre des arts, ce dernier est un admirateur avoué de l’artiste. Jusqu’à tout récemment, il possédait une vingtaine de ses œuvres. Il ne parle qu’en termes très élogieux de l’artiste.

L’exposition du 7 juillet se déroulera de midi à 17 heures sous deux chapiteaux. Le public y est admis gratuitement. Un vins et fromages sera servi alors qu’une œuvre du sculpteur intitulée Dame du silence fera l’objet d’un tirage parmi les visiteurs. L’atelier est situé au 19, rang Saint-Jean à Sherrington.

À noter que l’artiste reçoit le public à son atelier du jeudi au dimanche, de 10 à 17 heures, jusqu’à la fin septembre. Information: www.julienbouchard.com.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires