Élection: l’UPA dresse sa liste de priorités

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Élection: l’UPA dresse sa liste de priorités
L'Union des producteurs agricoles formule cinq enjeux prioritaires dans le cadre de la présente campagne électorale. (Photo : Coup d'œil – Marc-André Couillard)

AGRICULTURE – L’Union des producteurs agricoles (UPA) profite du lancement de la campagne électorale pour demander au prochain gouvernement d’appuyer davantage l’agriculture. Pour ce faire, elle a dressé une liste de ses cinq priorités.

Ces enjeux prioritaires concernent la protection du territoire agricole et l’accès aux terres pour la relève, la fiscalité foncière, l’agroenvironnement, la gestion des risques et l’augmentation du salaire minimum.

«L’agriculture répond à un besoin essentiel: nourrir le monde, déclare le président général de l’UPA, Marcel Groleau. Elle génère aussi des retombées économiques importantes pour le Québec. La concurrence est toutefois féroce et les marchés sont de plus en plus ouverts. L’État québécois doit donner suite aux préoccupations des producteurs et investir aux bons endroits.»

Demandes

À titre d’exemples, les agriculteurs demandent au prochain gouvernement d’accroître les budgets en recherche, pour permettre de réduire l’utilisation des pesticides.

Ils veulent aussi que la portée du programme d’aide à l’investissement soit élargie pour qu’il couvre mieux les besoins régionaux et sectoriels.

Pour aider les jeunes à cultiver leur propre terre, les producteurs demandent aux futurs dirigeants de leur accorder un répit financier, le temps que leur entreprise atteigne une bonne vitesse de croisière.

Ils réclament que les terres agricoles soient taxées de manière équitable, notamment en introduisant dans la loi des maximums sur la valeur imposable et le taux d’imposition.

Enfin, pour réduire l’impact de la hausse des salaires, les producteurs agricoles demandent au gouvernement qu’il leur accorde un crédit d’impôt remboursable et qu’il offre un programme complémentaire de sécurité du revenu.

L’agriculture québécoise en chiffres

28 000

On compte 28 000 entreprises agricoles au Québec.

57 000

Ce secteur de l’économie emploie 57 000 personnes.

550 M$

Les agriculteurs investissent annuellement près de 550 M$ dans l’économie régionale.

8,5 G$

En 2017, le secteur agricole a généré des recettes de 8,5 milliards de dollars.

Source: Union des producteurs agricoles.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des