Déficience intellectuelle et autisme: un premier colloque pour connaître les services offerts

Valérie Legault
Déficience intellectuelle et autisme: un premier colloque pour connaître les services offerts
Manon Boudriau invite les adultes autistes ou vivant avec une déficience intellectuelle ainsi que leurs parents à s'inscrire au colloque. On la voit ici en compagnie de son fils, Ian Boudriau. (Photo : Le Canada Français - Archives)

SOCIÉTÉ – Comment le réseau de la santé organise-t-il ses services pour les personnes autistes ou avec une déficience intellectuelle? Que leur offrent les CLSC et les centres de réadaptation lorsqu’elles passent à l’âge adulte? Pour connaître la réponse, il faut assister au premier colloque sur le sujet, qui se tiendra le 23 mars prochain, au Quality Hotel de Saint-Jean-sur-Richelieu.

La rencontre est une initiative des Comités des usagers en déficience intellectuelle et trouble du spectre l’autisme de la Montérégie.

«Les parents ne sont pas tous au courant de ce qui est offert. Il y a eu plusieurs changements depuis 2015, mais on ne gagne rien là-dedans. La structure et de plus en plus grosse et les cas, de plus en plus lourds», mentionne Manon Boudriau, vice-présidente du comité des usagers associé aux Services de réadaptation du Sud-Ouest et du Renfort (SRSOR).

Elle parle en connaissance de cause. L’automne dernier, elle avait livré avec Sonia L’Heureux une entrevue au Canada Français sur les portes qui se fermaient une à une devant le fils trisomique de cette dernière. Manon Boudriau a elle aussi un fils atteint de trisomie 21.

Les parents ne sont pas tous au courant de ce qui est offert. Il y a eu plusieurs changements depuis 2015.

Manon Boudriau

«Notre intention est que tous les parents reçoivent les mêmes services en Montérégie, à Sorel comme à Valleyfield. Depuis la réforme Barrette, en 2015, ils ne connaissent pas toutes les façons de faire. Avec la présence du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Ouest et du CLSC, tout va être dit clairement», illustre-t-elle.

Conférences

Le colloque rassemblera principalement des parents, mais aussi des adultes autistes ou vivant avec une déficience intellectuelle.

L’avant-midi servira à mettre tous les participants au diapason. Trois conférences se succèderont sur le Plan d’accès aux services du ministère de la Santé, les services spécifiques offerts au CLSC, ainsi que les services spécialisés des centres de réadaptation comme les SRSOR. Plusieurs organismes communautaires seront aussi présents pour présenter leurs services avant et après le dîner.

Les participants entreront dans le vif du sujet en après-midi. Les Comités des usagers ont élaboré quatre ateliers à partir de cas vécus. L’accès et la continuité des services, le suivi du plan d’intervention, les ateliers de jour ainsi que les activités contributives et le développement de l’employabilité figurent parmi les choix disponibles.

«On veut faire quelque chose de positif et que les idées viennent de la base. On ne peut pas tout changer, mais on peut certainement améliorer des choses», souligne Manon Boudriau. Les actes de colloque seront déposés dans les trois CISSS de la Montérégie.

Inscription

Son équipe et elle espèrent attirer 200 participants au colloque. Les inscriptions sont en cours au coût de 20$ par personne, dîner inclus.

Pour s’inscrire, il suffit de téléphoner au 1 866 446-3006 ou de se rendre à l’adresse cuditsa.ca. La date limite d’inscription est le 7 mars.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des