Réseau local de santé Haut-Richelieu-Rouville: des postes permanents pour attirer des candidats

Valérie Legault
Réseau local de santé Haut-Richelieu-Rouville: des postes permanents pour attirer des candidats
La campagne de recrutement cible en particulier les préposées et les infirmières auxiliaires comme au centre Gertrude-Lafrance et à l'Hôpital du Haut-Richelieu. (Photo : Le Canada Français - Archives)

EMPLOI – La campagne de recrutement se poursuit au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Centre. L’Hôpital du Haut-Richelieu et les CHSLD de la région sont particulièrement ciblés pour combler plusieurs postes de préposés aux bénéficiaires et d’infirmières auxiliaires.

Après le succès de la boutique éphémère de l’automne dernier au Quartier DIX30, la stratégie de recrutement continue de plus belle sur les réseaux sociaux. Depuis le début du mois de mars, le territoire Haut-Richelieu-Rouville est principalement ciblé pour deux catégories d’emploi.

«Nous menons une offensive particulière auprès des préposées et des infirmières auxiliaires dans des secteurs extrêmement ciblés», indique Maryse Poupart, directrice des ressources humaines.

Les candidats choisis obtiendront des postes «sept quinzaine». Dans le jargon, cela correspond à sept jours de travail par deux semaines. Les emplois offerts de soir et de nuit se démarquent du lot, assure-t-elle.

«On offre des postes permanents pour augmenter la sécurité d’emploi de notre personnel, dit-elle. On développe des stratégies pour améliorer les conditions de travail des gens et contrer la précarité d’emploi. Si on n’est pas capables d’offrir de permanence, on donne des garanties suffisamment grandes pour qu’on nous choisisse plutôt qu’un autre employeur.»

500 emplois

Ce n’est pas l’offre qui manque en ce moment sur le site nousrecrutoons.ca. Cinq cents emplois sont à pourvoir, et pas seulement de préposées ou d’infirmières.

«Il y a un grand nombre de postes disponibles. Allez voir ceux qui sont affichés, mais ne vous y arrêtez pas. Faites parvenir votre CV quand même, avise Maryse Poupart. Nous, on cherche des talents pour trouver avec eux le poste qui leur convient le mieux.»

On ne cherche pas nécessairement les gens les plus expérimentés, mais ceux qui ont envie de travailler avec nous.

-Maryse Poupart, directrice des ressources humaines au CISSS de la Montérégie-Centre

Le CISSS de la Montérégie-Centre cherche à se démarquer dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre. Il mise beaucoup sur la reconnaissance des acquis pour faire progresser le cheminement de carrière. Par exemple, l’établissement recrute beaucoup plus de stagiaires et d’étudiants qu’avant.

«Petits miracles»

Il ne faut pas oublier tous les employés de soutien, ces travailleurs de l’ombre. «Au risque de me répéter, ce sont des personnes qui accomplissent des petits miracles chaque jour. Le recrutement, c’est aussi pour leur prêter main-forte, car ils accompagnent les usagers à leur façon», souligne Mme Poupart.

Les chercheurs d’emploi retenus peuvent s’attendre à recevoir une convocation d’entrevue dans les jours suivant leur mise en candidature. Le CISSS de la Montérégie-Centre lance une invitation spéciale aux étudiants, comme ceux en éducation spécialisée et en administration. La fin de session approchant dans les cégeps et universités, qui sait si ceux qui cherchent un emploi d’été n’y trouveront pas aussi une occasion à long terme?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des