Appel à la vigilance: les cloches de récupération de vêtements de Sourire sans fin vandalisées

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Appel à la vigilance: les cloches de récupération de vêtements de Sourire sans fin vandalisées
Un des bacs de récupération de vêtements de Sourire sans fin qui a été vandalisé. (Photo : gracieuseté)

ACTUALITÉ – Les boîtes de récupération de vêtements usagés de l’organisme Sourire sans fin, qui sont disposées à différents endroits à Saint-Rémi, sont régulièrement vandalisées. La directrice générale de l’organisme, Sylvie Rémillard, rappelle que le contenu de ces cloches appartient à Sourire sans fin.

Cadenas arraché, porte défoncée, des vandales font la vie dure aux bacs de récupération de vêtements de Sourire sans fin qui sont situées dans le stationnement du Hamster, du Tigre Géant, près de la bibliothèque municipale de Saint-Rémi, chez Sourire sans fin, devant les bureaux de la MRC, à Saint-Michel, et devant la salle communautaire de Saint-Édouard.

«Depuis quelques mois, le taux de vandalisme augmente beaucoup sur les bacs à récupération de vêtements «usagés», j’ose insister, déplore Mme Rémillard. Il n’y a pas une semaine sans qu’un cadenas soit brisé, qu’on fouille dans les bacs ou qu’on entre des choses dans le trou de la serrure des cadenas pour essayer de l’ouvrir.»

Cela est sans compter les personnes qui entrent carrément à l’intérieur des boîtes pour en dérober le contenu.

«La personne qui vide les bacs pour nous nous dit qu’elle trouve souvent les sacs tout éventés, dit Mme Rémillard. À Saint-Michel et au Tigre Géant, les cloches sont souvent vides. Ce n’est pas normal.»

«Il n’y a pas de trésor là-dedans, rappelle Mme Rémillard. Je lance un appel à la vigilance. Ce qui est là est à nous. Les gens qui font ça peuvent être accusés de vol. Si des gens ont besoin de vêtements, Sourire sans fin offre du dépannage de vêtements pour toute la famille.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des