Vents d’espoir de la Vallée du Saint-Laurent: Kruger Énergie donne 250 000 $ pour les traumatisés crâniens

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Vents d’espoir de la Vallée du Saint-Laurent: Kruger Énergie donne 250 000 $ pour les traumatisés crâniens
Sur la photo, on aperçoit Suzanne Gagnon, Ginette Pigeon, Martin Simoneau et Louis-Philippe Morin, administrateurs de Vents d'espoir, Brenda Shanahan, députée fédérale de Châteauguay-Lacolle, Sylvie Boyer, présidente de Vents d'espoir, Sylvie Gagnon-Breton, mairesse de Saint-Rémi, Jean Roy, vice-président de Kruger Énergie, président d'honneur de l'événement et administrateur de Vents d'espoir, Claire Isabelle, députée provinciale de Huntingdon, ainsi que Guylaine Isabelle, administratrice de Vents d'espoir. (Photo : gracieuseté)

ACTUALITÉ – La présidente de l’organisme Vents d’espoir de la Vallée du Saint-Laurent, Sylvie Boyer, se réjouit de l’annonce de Kruger Énergie qui s’engage à verser 250 000 $ à l’organisme et son projet de construction d’un complexe multifonctionnel pour les traumatisés crâniens, à Saint-Rémi.  

Cette annonce a été faite lors d’une soirée country, qui était organisée au profit de Vents d’espoir, le 26 octobre, au centre communautaire de Saint-Rémi. Cet événement, auquel plus de 300 personnes ont participé, a permis d’amasser plus de 27 000 $, au profit de l’organisme.

Jean Roy, vice-président principal, chef de l’exploitation chez Kruger Énergie et président d’honneur de cette soirée, a profité de cet événement pour annoncer une aide financière de 250 000 $ sur cinq ans, provenant du projet éolien des Cultures.

Ce projet consiste en la construction de six éoliennes sur des terres agricoles à Saint-Michel et Saint-Rémi. La mise en service de ce parc éolien est prévue pour le 1er décembre 2021.

Projet

Le projet de Vents d’espoir consiste en la construction, à Saint-Rémi, d’un complexe multifonctionnel comprenant 32 appartements locatifs, deux chambres de répit, un atelier de travail, un centre de jour, un centre d’entraînement physique adapté, une piscine adaptée et une clinique privée de réadaptation. Ce complexe sera dédié aux personnes âgées de 18 à 55 ans, qui ont un traumatisme craniocérébral ou une déficience physique.

Mme Boyer travaille d’arrache-pied depuis plusieurs années dans le but d’amasser les sommes nécessaires pour la construction de cet établissement. Elle est aussi en pourparlers constants avec le gouvernement du Québec afin de trouver une entente pour que les soins qui y seront offerts soient déboursés par le ministère de la Santé.

«Mme McCann continue de travailler pour que nous obtenions notre financement du gouvernement pour le financement des opérations. Cela a été confirmé par Mme Claire Isabelle, assure Mme Boyer. Je suis en attente d’une rencontre à Québec avec les responsables.»

PK Open

Pierre-Karl Isabelle, un jeune homme de Saint-Michel, qui est aussi le neveu de la députée Claire Isabelle, a remis un chèque de 10 200 $ à Vents d’espoir. Il a amassé cet argent lors de son PK Open, un tournoi de golf qu’il organise chaque année, en septembre, au Club de golf Triangle d’or, à Saint-Rémi. Depuis quatre ans, la famille Isabelle a remis 26 100 $ à Vents d’espoir.

Rappelons que Pierre-Karl Isabelle vit avec les séquelles d’un traumatisme crânien, après avoir été victime d’un accident de voiture, en 2016, alors qu’il circulait à vélo, sur la route 221.

Match des anciens Canadiens

Vents d’espoir tiendra une autre activité de levée de fonds, le 22 février, à l’aréna de Saint-Rémi.

Il s’agit d’une partie de hockey opposant une équipe locale à d’anciens joueurs des Canadiens de Montréal. Les billets pour assister à cette partie se mis en vente en décembre.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des