pneus poupart installation gratuite

Projets de loi du Bloc québécois: la députée Christine Normandin à la défense de la gestion de l’offre

Jacques Larochelle
Projets de loi du Bloc québécois: la députée Christine Normandin à la défense de la gestion de l’offre
La députée fédérale de Saint-Jean, Christine Normandin. (Photo : gracieuseté)

POLITIQUE FÉDÉRALE – La députée de Saint-Jean à la Chambre des Communes, Christine Normandin, se félicite du projet de loi déposé par le Bloc québécois en faveur de la protection de la gestion de l’offre dans les futures négociations commerciales internationales.

«Dans Saint-Jean, la protection de la gestion de l’offre est très importante pour nos producteurs de lait, d’œufs et de poulet, dit-elle. C’est une question incontournable.»

Le Bloc a par ailleurs présenté plusieurs autres projets de loi, notamment sur le retrait du Québec de la Loi sur le multiculturalisme, l’obligation du Canada de respecter ses engagements environnementaux dans le cadre de l’Accord de Paris, l’instauration d’une déclaration de revenus unique pour les Québécois, et l’augmentation des prestations spéciales de maladie de l’assurance-emploi de 15 à 50 semaines pour les gens atteints de maladie grave.

Dans ce dernier cas, Mme Normandin a expliqué que la période de prestation de 15 semaines est nettement trop courte et injuste pour les personnes malades. « Le fait d’avoir peu de semaines de chômage accentue leurs problèmes financiers, ce qui leur rajoute un stress énorme et n’aide certainement pas leur guérison. Au Bloc, nous allons continuer de nous battre pour que ces personnes obtiennent justice. »

Comité Citoyenneté et Immigration

Par ailleurs, Mme Normandin a été élue à titre de vice-présidente du Comité permanent de la citoyenneté et de l’immigration à la Chambre des communes. Elle entend travailler à faire avancer les demandes du gouvernement québécois à Ottawa et pour obtenir le rapatriement des compétences en immigration au Québec.

Rappelons qu’elle est également leader parlementaire adjointe, et membre de l’Association interparlementaire avec le Royaume-Uni, ce qui lui permettra, selon elle, de suivre de près le nouveau processus d’autodétermination amorcé en Écosse.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des