Saint-Édouard: vol de semi-remorques et poursuite policière

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Saint-Édouard: vol de semi-remorques et poursuite policière
Un des poids lourds s'est immobilité en bordure de l'autoroute, à Pincourt. (Photo : gracieuseté – Cosmo Santamaria – CTV News)

FAITS DIVERS – Le vol de deux semi-remorques a mené à une poursuite policière, à Saint-Édouard, le 25 février.

Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) du poste de la MRC des Jardins-de-Napierville ont tenté d’intercepter un poids lourd vers 3 h 30, sur la route 221, à Saint-Édouard.

«Il a refusé de s’immobiliser et un deuxième camion s’est joint à lui, indique Louis-Philippe Ruel, porte-parole de la SQ. Ils semblaient de connivence puisqu’ils tentaient de bloquer les policiers.»

Les deux semi-remorques, qui avaient été rapportées comme étant volées, se sont ensuite engagées sur l’autoroute 30, en direction ouest. «À un moment donné, elles roulaient côte à côte sur la route 221», précise M. Ruel.

Les pneus ont éclaté lorsque le camion a roulé sur le tapis à clous déployés par la SQ.

Tapis à clous

Les policiers ont utilisé un tapis à clous pour tenter d’arrêter les deux fuyards.

L’un d’entre eux s’est immobilisé à Sainte-Martine. Le chauffeur s’est enfui à pied et n’a pas été localisé, malgré l’intervention d’un maître-chien, qui a été demandé sur les lieux.

Le second chauffeur s’est arrêté près du kilomètre 35, à la hauteur de Pincourt. Il a tenté de prendre la fuite, mais il a finalement été arrêté, vers 4 h 20.

Deux véhicules de patrouille ont été endommagés lors de la poursuite, l’un ayant été mené à faire une sortie de route et l’autre a été percuté par un des camions, causant des dommages mineurs. Personne n’a été blessé.

M. Ruel précise que la poursuite s’est déroulée à vitesse modérée, soit environ 100 km/h, ce qui correspond à la vitesse maximale permise.

Les remorques des deux poids lourds étaient vides, ajoute M. Ruel.

Plus tard, les policiers de la SQ ont découvert un troisième camion, à Lachine, qui ferait partie du convoi de véhicules volés.

L’enquête se poursuit afin de retrouver les autres personnes impliquées.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des