Une bénévole de Lacolle reçoit la Médaille du lieutenant-gouverneur

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Une bénévole de Lacolle reçoit la Médaille du lieutenant-gouverneur
Gisèle Demers Bouchard a reçu la Médaille du lieutenant-gouverneur du Québec pour souligner son implication comme bénévole au sein de sa communauté. (Photo : gracieuseté)

ACTUALITÉ – Gisèle Demers Bouchard a récemment reçu la Médaille du lieutenant-gouverneur du Québec, l’honorable J. Michel Doyon, pour souligner son engagement exceptionnel auprès de sa communauté.

En raison de la pandémie, la remise de cette médaille n’a pu se faire en personne. Toutefois, le lieutenant-gouverneur a tenu à appeler Mme Demers Bouchard pour la féliciter personnellement.

«J’ai reçu un téléphone de M. Doyon vers l’heure du souper. Je suis restée surprise. C’est tout un honneur!, raconte Mme Demers Bouchard. Il m’a souhaité bonne chance. C’était vraiment agréable. C’est un bon monsieur.»

«Durant toutes ces années, Gisèle fut une force tranquille, solide et tenace qui, un geste à la fois, a changé le monde à sa façon en améliorant la vie de ses concitoyens, généreusement, bénévolement, en y mettant tout son cœur», souligne le conseil municipal de Lacolle.

Oeuvre

L’implication de Mme Demers Bouchard a commencé il y a plus de 40 ans, alors qu’elle était une bénévole active au sein du Corps de clairons du village, en 1978. L’année suivante, elle est devenue membre de la chorale de la paroisse et elle l’est encore aujourd’hui.

Pendant cette période, elle est aussi membre de l’Association féminine d’éducation sociale et du Cercle de fermières, au sein duquel elle contribuera au montage des métiers à tisser, ainsi qu’à l’organisation d’expositions et de repas, et ce, pendant 15 ans.

En 1993, elle a commencé à s’impliquer auprès de Centre d’action bénévole (CAB).

«Ma sœur, qui était infirmière, travaillait au CAB et elle m’a demandé si je pouvais l’aider à changer les menus de la popote roulante, raconte Mme Demers Bouchard. Plus tard, elle est devenue directrice et j’ai embarqué de façon régulière. Ç’a été de belles années. J’en garde de très bons souvenirs.»

Elle élaborait des menus spéciaux pour les clients qui avaient des besoins particuliers. Puis, elle est devenue chef cuisinière.

Nombreuses implications

Mme Demers Bouchard a aussi fait du transport médical, de l’accompagnement au magasinage et a pris part à toutes activités organisées par le CAB, comme la guignolée, le train de Noël, les paniers de Noël, la clinique de vaccination, le centre de prélèvements, les collectes de sang, la collaboration avec le CLSC, et plus encore.

Cette expérience m’a permis de tisser des liens très spéciaux.
-Gisèle Demers Bouchard

En 1998, lorsqu’est survenue la crise du verglas, elle a travaillé sans relâche pendant un mois, à préparer trois repas par jour pour les quelques centaines de personnes qui étaient hébergées au Centre Léodore-Ryan. Elle a aussi hébergé des concitoyens chez elle.

De 1993 à 2019, elle a consacré en moyenne trois jours par semaine de bénévolat au CAB.

Gisèle Demers Bouchard a reçu la Médaille du lieutenant-gouverneur du Québec pour souligner son implication comme bénévole au sein de sa communauté.

Conseil d’administration

Au travers toutes ces années d’implication, Mme Demers Bouchard a aussi occupé le poste de présidente du conseil d’administration du CAB à deux reprises.

Sous sa gouverne, le nombre de repas servis par la popote roulante a triplé. «C’est ma plus grande fierté», admet-elle.

«Gisèle est pédagogue et maîtrise parfaitement l’art d’enseigner et de convaincre, soulignait le conseil municipal dans la lettre accompagnant la mise en candidature de Mme Demers Bouchard. Elle ne fait pas que donner un bol de soupe aux personnes démunies. Elle offre de la formation à de jeunes prestataires de l’aide sociale afin de leur enseigner comment préparer leur liste d’épicerie, choisir les aliments et profiter des spéciaux, cuisiner ensemble des repas sains et nutritifs à faible coût et, enfin, conserver la nourriture.»

Aujourd’hui âgée de 79 ans, Mme Demers Bouchard a accroché son tablier de bénévole. «J’ai fait le tour du jardin, dit-elle. Entre-temps, j’ai trouvé une autre cuisinière et je l’ai entraînée.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des