Pandémie: de l’aide financière pour les PME de la région

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Pandémie: de l’aide financière pour les PME de la région
(Photo : Depositphotos)

ACTUALITÉ – Desjardins a récemment annoncé une série de mesures visant à venir en aide aux petites et moyennes entreprises dans le but de relancer l’activité économique et de stimuler le développement régional.  

Parmi ces mesures d’aide, on compte le Fonds du Grand Mouvement. Il s’agit d’une enveloppe de 150 M$ qui serviront à financer des projets régionaux qui touchent à l’emploi, la vitalité économique, l’éducation ou l’environnement. Ce fonds est mis en place jusqu’en 2024 ou jusqu’à épuisement des sommes.

«C’est une continuité d’un fonds de 100 M$ qui était en place depuis deux ans et qui avait été mis en place pour favoriser le développement des régions», indique Julie Choinière, directrice des communications chez Desjardins Entreprises Montérégie-Ouest.

Cette première tranche de 100 M$ est épuisée. Ce fonds a notamment permis au Consortium PRISME, situé à Sherrington, de bénéficier d’une somme de 100 000 $ pour la construction d’une usine de production de mouches stériles, connues sous le nom de «mouches roses», dont les agriculteurs se servent pour contrer la mouche de l’oignon, en remplacement de pesticides chimiques.

Les organismes qui veulent présenter une demande au Fonds du Grand Mouvement doivent contacter leur caisse Desjardins.

«Les gens n’ont qu’à se présenter à leur caisse et à prendre rendez-vous avec la direction générale, qui va s’assurer que le demandeur répond aux critères», précise Mme Choinière.

Fonds C

Desjardins a aussi mis sur pied le Fonds C, doté d’une enveloppe de 10 M$ pour les deux prochaines années, dans le but de favoriser le développement des entreprises et la création d’emplois.

Ce fonds permet aux entrepreneurs de recevoir une aide financière équivalant à 25 % du coût de leur projet, jusqu’à concurrence de 10 000 $. Cette aide est non-remboursable.

«Les critères pour accorder cette aide ont été bonifiés pour aider les entreprises en lien avec la Covid-19, affirme Mme Choinière. On pour aider les entrepreneurs à assumer les frais liés au respect de la directive de distanciation ou au soutien psychologique.»

Cette aide pourra aussi être versée pour des projets concernant l’innovation, la relève d’entreprise, le développement des marchés étrangers, l’investissement dans les talents, l’investissement dans les équipements écoénergétiques, la transformation numérique ou la transformation du modèle d’affaires.

«C’est tout l’avantage d’une coopérative, où les profits sont redonnés à la collectivité, rappelle Mme Choinière. Ce sont nos excédents qu’on verse sous cette forme. Il faut le voir comme une ristourne collective pour des projets porteurs.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des