Centre de services scolaire des Hautes-Rivières: agrandissement et construction d’écoles réclamés

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Centre de services scolaire des Hautes-Rivières: agrandissement et construction d’écoles réclamés
Le CSSHR a récemment déposé une demande d'agrandissement de l'école primaire Saint-Jacques, à Saint-Jacques-le-Mineur, et la construction d'une nouvelle école primaire à Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix, en remplacement de l'actuelle école Alberte-Melançon.  (Photo : : Le Canada Français - Archives)

Le Centre de services scolaire des Hautes-Rivières (CSSHR) a récemment déposé des demandes d’ajout d’espace pour certains de ses établissements scolaires auprès du ministère de l’Éducation du Québec (MEQ).

Ces demandes concernent notamment l’école primaire Saint-Jacques, située à Saint-Jacques-le-Mineur et l’école primaire à Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix.

Le conseil d’administration du CSSHR a adopté une résolution à l’unanimité, le 26 octobre, affirmant l’importance et l’urgence d’ajouter des espaces additionnels pour répondre aux besoins liés à l’augmentation du nombre d’élèves.

De plus, l’ajout de classes de maternelle 4 ans accentue le déficit de la capacité d’accueil de plusieurs écoles de niveau primaire.

« Des analyses rigoureuses permettent de prévoir avec une grande acuité les besoins d’accueil, explique Dominique Lachapelle, directrice générale du CSSHR. Considérant le temps et les délais associés à la mise en chantier pour la construction de nouvelles écoles et l’agrandissement des espaces existants, il est plus que temps de passer à l’action. »

Demandes

Ces demandes ont été déposées auprès du MEQ au mois de novembre 2021.

Quatre des cinq demandes concernent l’agrandissement de l’école, dont celle de Saint-Jacques-le-Mineur.

Le CSSHR réclame aussi la construction d’une toute nouvelle école primaire à -Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix, en remplacement de l’actuelle école Alberte-Melançon.

Les autres demandes d’agrandissement concernent les écoles Notre-Dame-de-Lourdes, à Saint-Jean-sur-Richelieu, l’École Sainte-Anne et l’édifice de Henryville de l’école Capitaine-Luc-Fortin.

Plan québécois des infrastructures

Ces cinq demandes s’ajoutent aux cinq autres déposées en 2019 dans le cadre du Plan québécois des infrastructures 20202030.

Ces demandes concernaient la construction d’une école secondaire dans le secteur Richelieu, une autre dans le secteur Saint-Luc, l’agrandissement de l’école primaire Saint-Alexandre, la construction d’une nouvelle école primaire à Saint-Jean-sur-Richelieu et la construction d’un nouveau centre de formation professionnelle à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires