Députée fédérale de Saint-Jean: Christine Normandin dresse le bilan de sa première session parlementaire

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Députée fédérale de Saint-Jean: Christine Normandin dresse le bilan de sa première session parlementaire
La députée fédérale de Saint-Jean, Christine Normandin.   (Photo : gracieuseté)

POLITIQUE – Ouverture de son bureau de circonscription, crise du propane, visites sur le terrain, la nouvelle députée de Saint-Jean à la Chambre des communes, Christine Normandin, n’a pas chômé depuis qu’elle a été élue.

Depuis son élection, Mme Normandin est allée à la rencontre des organismes et elle a participé à plusieurs activités dans sa circonscription. Elle a notamment fait une tournée de sa région, en attendant que le Parlement commence à siéger, le 5 décembre.

Son équipe s’est aussi mise au travail pour traiter des enjeux qui touchent les citoyens de sa circonscription. Le bureau de circonscription de Mme Normandin est ouvert depuis le 21 novembre.

Interventions

À la Chambre des communes, Mme Normandin a déjà eu l’occasion d’intervenir à sept reprises,  sur des sujets portant sur sa circonscription, mais aussi l’ensemble du Québec.

Lorsqu’est survenue la pénurie de propane, qui a affecté les agriculteurs, à la suite d’une grève au Canadien National, Mme Normandin a contacté plusieurs producteurs de grain dans sa circonscription pour obtenir des informations sur leur situation et elle a joint les responsables du dossier au sein de son parti, le Bloc Québécois.

Une fois que la situation est revenue à la normale, elle a pris la parole à la Chambre des communes pour souligner la contradiction du Parti libéral de vouloir aider les agriculteurs, tout en priorisant le transport et l’exploitation du pétrole, qui sont responsables des changements climatiques, dont les producteurs agricoles victimes.

Assurance-emploi

Au cours des dernières semaines, le cas d’une mère de famille atteinte de cancer qui n’a droit qu’à 15 semaines d’assurance-emploi, a fait le tour du Québec. Cette dernière réclame que le nombre de semaines d’assurance-emploi auquel les citoyens ont droit en cas de maladie passe à 50.

Dans la circonscription de Saint-Jean, plusieurs cas similaires ont été rapportés à l’équipe de Mme Normandin. «Face à cet enjeu, les députés du Bloc Québécois sont intervenus en Chambre afin de faire avancer les choses», indique Dave Turcotte, directeur du bureau de circonscription de Mme Normandin.

Intérêts du Québec

Le Bloc Québécois a proposé d’ajouter la notion du respect des compétences et des priorités du Québec dans le discours du Trône. Toutefois, les libéraux et les conservateurs ont décidé de voter contre ce sous-amendement, rappelle l’équipe de Mme Normandin.

«Ils ont voté contre le respect des lois environnementales du Québec, contre la protection de la gestion de l’offre et contre la hausse des transferts en santé. Comment le gouvernement peut-il se justifier d’avoir encore, comme les conservateurs, voté contre le Québec?», a demandé Mme Normandin à la Chambre des communes.

Cette dernière sera de retour sur les banquettes de la Chambre des communes à compter du 27 janvier, lors de la reprise des travaux du Parlement.

«Le seul moyen pour les Québécois d’avoir en main tous ses leviers est l’indépendance du Québec, soutient Mme Normandin. D’ici à ce que l’Assemblée nationale du Québec entame cette démarche, le Bloc Québécois sera le porte-voix des revendications du Québec à Ottawa, il votera pour ce qui est bon pour le Québec et contre ce qui est mauvais pour le Québec.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires