Le 4 juillet à Saint-Jean: Québec consulte sur le projet de zone d’intervention spéciale

Gilles Bérubé
Le 4 juillet à Saint-Jean: Québec consulte sur le projet de zone d’intervention spéciale
En milieu rural, la zone d'intervention spéciale implique des enjeux socio-économiques et d'occupation du territoire. (Photo : Le Canada Français - Archives)

ENVIRONNEMENT – Déjà inclus dans une zone d’intervention spéciale (ZIS), le Haut-Richelieu est soumis au décret établissant une nouvelle ZIS à l’échelle du Québec. Une séance de consultation sur ce sujet est prévue le jeudi 4 juillet, à 19 h, au Collège militaire royal de Saint-Jean-sur-Richelieu, situé au 15, rue Jacques-Cartier Nord.

La Loi sur l’aménagement et l’urbanisme prévoit la possibilité pour le gouvernement de créer une ZIS pour résoudre un problème d’aménagement jugé grave et urgent. En 2011, à la suite des inondations du Richelieu et de la baie Missisquoi, une telle zone avait été décrétée.

Outre le Haut-Richelieu, elle incluait les MRC de Brome-Missisquoi, de Rouville et de la Vallée-du-Richelieu. Concrètement, elle venait autoriser la reconstruction en zone inondable, peu importe l’ampleur des dommages à une maison.

À la suite des inondations de 2017 et de 2019, le gouvernement juge pertinent d’intervenir à nouveau.

Ainsi, il propose de permettre la rénovation de bâtiments endommagés par la crue des eaux, pourvu que les dommages représentent moins de 50 % de la valeur du bâtiment.

Municipalités

Loin de se limiter aux municipalités où sont survenues des inondations, le projet de décret publié dans la Gazette officielle du Québec du 17 juin s’étend à 813 municipalités. Le Québec compte 1131 municipalités locales.

Dans la MRC du Haut-Richelieu, seules les municipalités de Mont-Saint-Grégoire, Sainte-Brigide-d’Iberville et Saint-Alexandre n’y sont pas soumises. Bien qu’elles ne soient pas riveraines du Richelieu et de la baie, Saint-Valentin et Saint-Sébastien sont tout de même incluses.

Ce projet de décret fait donc l’objet d’une consultation publique qui se tiendra le 4 juillet. La consultation se déroulera simultanément dans toutes les régions du Québec touchées par le décret. En Montérégie, des séances sont prévues à Saint-Jean, à Saint-Hyacinthe et à Vaudreuil-Dorion. Les citoyens ont la possibilité de déposer des mémoires en ligne jusqu’à cette date.

Impacts

La construction en zone inondable est un sujet sensible. Elle entraîne à la fois des enjeux de sécurité publique, d’environnement et d’occupation du territoire. Mais dans les petites municipalités rurales, la reconstruction en zone inondable comporte aussi des enjeux socio-économiques et fiscaux.

Ces localités sont en perpétuelle lutte pour garder leur école, leur dépanneur ou leur guichet automatique. La perte ou le maintien de dix, quinze ménages peut faire une différence au niveau de l’occupation du territoire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Vincent Tremblay
Vincent Tremblay
3 années

Est-ce que le gouvernement quebecois a l’intention de mettre sur pied un programme incitatif d’aide financière accessible aux propriétaires des zones identifiées pour adapter les propriétés aux crues des eaux? (monter les maisons, construire un sollage)